Photo d'illustration
Plein écran
Photo d'illustration © BELGA

La police de Charleroi a eu la main lourde le week-end passé: “Ce n’est pas faute d’avoir prévenu”

InterviewLe beau temps était annoncé le week-end passé. Il était bien au rendez-vous pour la première fois de l’année. De quoi inciter les gens à sortir de chez eux! Pourtant, les règles de confinement destinées à ralentir la propagation du coronavirus sont toujours d’application en Belgique. Les sorties sont autorisées sous certaines conditions. Mais la police de Charleroi a constaté que celles-ci n’ont pas vraiment été suivies.

  1. Coronavirus: légales ou pas? La Zone de Police des Trieux fait le point sur les amendes

    Coronavi­rus: légales ou pas? La Zone de Police des Trieux fait le point sur les amendes

    Le gouvernement fédéral a demandé aux polices locales de sévir contre tout comportement contraire aux mesures de confinement édictées pour contrer le coronavirus. Autrement dit, place à la phase de répression après celle de prévention! Mais il est apparu que certaines amendes perçues par les services de police étaient probablement illégales. La Zone de Police des Trieux (Courcelles, Fontaine L'Évêque) sort du bois.
  2. La police de Charleroi a décerné la palme des “comportements irresponsables”
    Coronavirus

    La police de Charleroi a décerné la palme des “comporte­ments irresponsa­bles”

    Le week-end passé, de nombreuses personnes n’ont pas suivi les dernières mesures décrétées par le Conseil National de Sécurité (CNS) contre la propagation du coronavirus. C’est ainsi que les parcs Bivort et de La Serna à Jumet (Charleroi) ont été temporairement fermés. Certains faisaient un barbecue, d’autres se rassemblaient à plusieurs. Ce ne sont pas les seuls comportements qui ont interpellé la police de Charleroi.