Khalid Bouloudo a vu sa peine diminuée à 3 ans avec sursis en appel au lieu des 10 initialement prononcés contre lui
Plein écran
Khalid Bouloudo a vu sa peine diminuée à 3 ans avec sursis en appel au lieu des 10 initialement prononcés contre lui © Marc Baert

La rançon du kidnapping de l’enfant enlevé à Genk devait-elle servir à financer le terrorisme?

Un garçon de 13 ans enlevé chez lui par un groupe d’hommes lourdement armés et masqués dans la nuit du lundi 20 au mardi 21 avril a été libéré cette nuit, après des négociations opérées pendant des semaines entre la famille et les ravisseurs, qui exigeaient une importante rançon (5 millions d’euros selon certains médias). Il apparaît désormais, selon plusieurs médias, que les ravisseurs sont en réalité tous liés à la mouvance salafiste et djihadiste. Il ne s’agit donc peut-être pas d’un simple règlement de comptes lié à la drogue.