Le 26 mars 2018, un tragique accident s'est produit à Meeuwen-Gruitrode, dans le Limbourg.  Zara Braeken, une jeune fille de treize ans, a perdu la vie après avoir été écrasée par un camion-poubelle.
Plein écran
Le 26 mars 2018, un tragique accident s'est produit à Meeuwen-Gruitrode, dans le Limbourg. Zara Braeken, une jeune fille de treize ans, a perdu la vie après avoir été écrasée par un camion-poubelle. © Marco Mariotti / RV

Le camionneur qui a écrasé la jeune Zara s’en sort sans aucune sanction: “Notre fille vaut moins qu'un excès de vitesse”

Le conducteur du camion-poubelle qui avait mortellement écrasé Zara Braeken, treize ans, a été reconnu coupable d’homicide involontaire mais aucune peine n’a été prononcée à son encontre, rapporte Het Laatste Nieuws. La famille de l’adolescente ne comprend pas la décision du tribunal.

Le 26 mars 2018, un tragique accident s'est produit à Meeuwen-Gruitrode, dans le Limbourg.  Zara Braeken, une jeune fille de treize ans, a perdu la vie après avoir été écrasée par un camion-poubelle. Le conducteur du camion, qui s’était engouffré dans une impasse, faisait marche arrière et n’a pas vu l’adolescente qui rentrait chez elle après être descendue du bus.

Des témoins présents sur place ont affirmé que la jeune fille ne traversait pas la route lorsque le camion reculait.  L’enquête a démontré que le conducteur aurait dû voir l’adolescente dans son rétroviseur ou via sa caméra de recul. En outre, il reculait en diagonale lorsqu’il a heurté Zara, qui s'est retrouvée sous le camion.

Un accident "regrettable” selon les juges qui l’ont mis sur le compte de la distraction du chauffeur, reconnu coupable d’homicide involontaire. Aucune peine n’a pour autant été prononcée à son encontre.

“Quel signal envoie-t-on à la société?

Un verdict que la famille de Zara a du mal à encaisser. “Nous sommes profondément déçus”, avoue Winnie Flowers, la mère de la jeune victime. “Quel signal envoie-t-on à la société? Une peine avec sursis nous aurait suffi et les conséquences auraient été les mêmes pour le prévenu. Mais la justice aurait envoyé un signal différent à la société. Bien sûr, cela reste un accident. Une erreur aux lourdes conséquences...”

Selon la maman de Zara, le conducteur, qui était en état de choc lorsque l'accident s'est produit, aurait accepté une peine avec sursis. Finalement, il s’en est sorti sans aucune sanction. “Où est le respect pour Zara? Un excès de vitesse vaut-il plus que la vie de ma fille?”, se demande Winnie Flowers.

Le tribunal a estimé que le fait d’avoir ôté accidentellement la vie à une enfant constituait déjà une sanction bien assez lourde pour le conducteur.