Plein écran
© Mathias Mariën

Le chauffard qui a tué Charlotte est “rongé par la culpabilité”

Vous l’avez peut-être lu hier sur notre site, le chauffard ukrainien qui a mortellement percuté Charlotte a été placé sous mandat d’arrêt. L’automobiliste roulait sous l’influence d’alcool et avait déjà été condamné en mai dernier à un retrait de permis pour conduite en état d’ivresse et délit de fuite. “Mon client est habité par un profond sentiment de culpabilité”, explique son avocat dans Het Laatste Nieuws.

Charlotte Gysel, originaire de Bovekerke (Koekelare), a été percutée de plein fouet vendredi par un pick-up circulant à contresens alors qu’elle venait de finir son service dans une friterie et qu’elle se rendait chez son petit ami. Selon le parquet, elle était à l’arrêt à un feu rouge et s’apprêtait à redémarrer quand le pick-up l’a heurtée de manière frontale. Le choc a été d’une violence inouïe.

Le suspect a été entendu

Si la jeune fille est décédée sur place, le chauffard a été conduit à l’hôpital grièvement blessé. Mardi soir, il a été placé sous mandat d’arrêt pour homicide involontaire et conduite sous influence.

“Mon client est désormais conscient et a été entendu. Il est rongé par la culpabilité et se rend compte des conséquences. Il a lui-même deux enfants, dont un fils de 18 ans. Il aimerait pouvoir remonter le temps”, explique son avocat dans HLN.

Déjà condamné en mai dernier

L’homme de 38 ans souffre de plusieurs fractures et ses poumons ont été touchés. Chef de chantier pour une entreprise belge, il a résidé à plusieurs endroits en Belgique les deux dernières années dans le cadre de son travail. “Vendredi dernier, il revenait d’une réunion à Ichtegem avec des ouvriers de l’entreprise”, prolonge l’avocat. C’est donc là qu’il aurait consommé de l’alcool.

Selon le parquet de Bruges, le ressortissant ukrainien avait été condamné le 2 mai dernier à une déchéance du permis de conduire de trois mois pour des faits remontant à 2016 à Vilvoorde. Motif? Conduite en état d’ivresse et délit de fuite. Une retrait de permis qui lui a été signifié… mardi à l’hôpital étant donné que l’individu n’a pas de domicile fixe en Belgique. Les funérailles de Charlotte auront lieu samedi.

Plein écran
© Mathias Mariën