Plein écran
Ilyas Kösker © Police Fédérale

Le corps décapité et brûlé, retrouvé à Erezée, est celui d’un Liégeois porté disparu

Le corps d’un homme décapité et brûlé, découvert jeudi soir dans les bois d’Amonines, a “très probablement” été identifié. Il pourrait s’agir d’un Liégeois de 44 ans disparu depuis fin juin, rapporte La Meuse.

Les premiers examens permettent de confirmer à quasiment 100% l’identité de la personne dont le corps a été retrouvé dans un “sale état” jeudi soir dans les bois d’Amonines (Erezée, province de Luxembourg). La porte-parole du parquet de Liège a confié à La Meuse qu’il s’agirait d’Ilyas Kösker. Ce Liégeois avait disparu le 28 juin dernier, il avait quitté son domicile pour aller vendre sa voiture mais n’avait plus donné de signe de vie depuis.

Le journal précise que l’homme de 44 ans n’a pas été tué sur place mais que son corps sans vie a été transporté dans les bois.  Le corps aurait été découvert après l’arrestation d’une ou plusieurs personnes liées au meurtre. Un trafic de voitures pourrait être à l’origine du drame.

Plein écran
 Le cadavre a été retrouvé jeudi soir dans le village d'Amonines © Bing Maps
  1. De 10 à 15 ans de prison requis contre les cinq prévenus
    procès pédopornographie

    De 10 à 15 ans de prison requis contre les cinq prévenus

    Une deuxième journée est prévue au procès pour pédopornographie, devant le tribunal correctionnel de Termonde. La prochaine audience aura lieu le 11 février à 14h00. Le jugement est attendu au plus tôt le 10 mars. Le tribunal a requis la présence de l’un des prévenus, Dimitry D., à la prochaine audience. Celui-ci était effectivement absent vendredi, ce qui n’a pas plu à la juge. Le parquet a requis entre 10 et 15 ans de prison à l’encontre des cinq prévenus.
  2. Cinq hommes et sept femmes pour juger le meurtre du Decathlon d'Anderlecht

    Cinq hommes et sept femmes pour juger le meurtre du Decathlon d'Ander­lecht

    La cour d'assises de Bruxelles-Capitale, délocalisée en Brabant wallon, s'est réunie vendredi à Nivelles pour désigner le jury qui, à partir du jeudi 30 janvier, planchera sur un dossier du meurtre commis sur le site du magasin Decathlon d'Anderlecht dans la nuit du 5 au 6 juin 2016. L'accusé, G., 21 ans, originaire de Court-Saint-Etienne, était mineur d'âge au moment des faits. Il est poursuivi pour le viol et le meurtre d'une jeune fille âgée de 17 ans et demi dont le corps avait été découvert dénudé, en contrebas du toit du magasin Decathlon d'Anderlecht, quelques heures après les faits.