Depuis des mois, I.V.H., de Meerhout, rend les routes de Mol et de ses environs dangereuses.
Plein écran
Depuis des mois, I.V.H., de Meerhout, rend les routes de Mol et de ses environs dangereuses. © D.R.

Le fou du volant de Mol démasqué: “Son père est fier de sa conduite”

Fier comme un paon, un jeune homme partageait, depuis des mois, des vidéos de lui au volant d’une BMW M4. On pouvait notamment le voir faire de dangereux drifts dans les rues de Mol. Ce mercredi, après qu’un article est paru à propos de ses folles chevauchées mécaniques, le conducteur, originaire de Meerhout, a supprimé photos et vidéos de ses réseaux sociaux, et a même changé le nom de son profil. Histoire de ne pas être inquiété, probablement. Mais la police possède, à présent, les images des folles escapades citadines du conducteur dont l’identité n’est plus un secret. Confronté aux vidéos de ces rodéos urbains, le père du jeune homme se dit fier de la conduite de son fils.

  1. Garder votre numéro ou en changer ? Faites en sorte que tout se passe comme sur des roulettes lors de votre changement d'opérateur
    Montelco

    Garder votre numéro ou en changer ? Faites en sorte que tout se passe comme sur des roulettes lors de votre changement d'opéra­teur

    En votre qualité de consommateur, vous avez tout intérêt à comparer votre abonnement GSM actuel aux propositions des autres opérateurs. Malgré cet état de fait, certains hésitent encore à changer d’opérateur. Pour quelle raison ? Ils pensent que changer d’opérateur signifie changer de numéro et n’ont nullement envie de se compliquer la vie. Mais ils se trompent. MonTelco.be met les choses au point.
  2. Un gynécologue de Torhout a-t-il utilisé son propre sperme pour une insémination artificielle?

    Un gynécolo­gue de Torhout a-t-il utilisé son propre sperme pour une inséminati­on artificiel­le?

    Un gynécologue, à présent à la retraite, de l’ancien hôpital Sint-Rembert de Torhout (Flandre occidentale), pourrait avoir eu recours à ses propres gamètes pour au moins une insémination artificielle au cours des années 1980, rapporte jeudi VRT NWS. Un enfant né d'un don l’a découvert grâce à des recherches génétiques et généalogiques, confirmées par l’association “Donorkinderen”. Le parquet de Courtrai a indiqué qu’une enquête judiciaire était en cours. Le gynécologue en question n’a pas démenti la nouvelle.