Liège
Plein écran
Liège © Getty Images/iStockphoto

Le jeune disparu retrouvé en Allemagne avait abandonné l’école depuis six mois

“Un jeune homme de dix-huit ans a été retrouvé sain et sauf”, annonçait Child Focus, ce mercredi matin. Il s’avère que l’adolescent avait pris la fuite, après avoir arrêté l’école depuis six mois. Il était terrorisé à l’idée de révéler la vérité à sa famille. 

Mardi, la police fédérale diffusait un rapport d’enquête sur ce jeune de dix-huit ans, à la demande du parquet de Liège et en coopération avec Child Focus. Ces alertes ont déjà prouvé leur efficacité et permettent à Child Focus de retrouver 40% des enfants disparus dans les 48 heures.

Le garçon avait été vu pour la dernière fois lundi, vers 11h55, dans la rue Saint-Gilles à Liège. C’est en Allemagne qu’on l’a finalement retrouvé. Il s’est rendu dans un poste de police, à environ 80 kilomètres de son kot, à Liège.

Après 40 heures d’attente et d’angoisse, les parents ont été soulagés de retrouver leur fils, au milieu de la nuit. Le jeune homme a avoué qu’il avait quitté l’école depuis six mois et qu’il était parti parce qu’il n’osait pas dire la vérité. Ses mensonges avaient pris tellement d’ampleur qu’il se sentait piégé. 

Après la disparition, son père avait déclaré à la police qu’il soupçonnait une fugue à cause d’un éventuel échec aux examens. Pour lui, son fils était toujours un étudiant ingénieur industriel. Aujourd’hui, les parents sont heureux d’avoir retrouvé leur fils et que ce dernier n’ait pas commis de geste irréparable. 

  1. La police de Charleroi a eu la main lourde le week-end passé: “Ce n’est pas faute d’avoir prévenu”
    Interview

    La police de Charleroi a eu la main lourde le week-end passé: “Ce n’est pas faute d’avoir prévenu”

    Le beau temps était annoncé le week-end passé. Il était bien au rendez-vous pour la première fois de l’année. De quoi inciter les gens à sortir de chez eux! Pourtant, les règles de confinement destinées à ralentir la propagation du coronavirus sont toujours d’application en Belgique. Les sorties sont autorisées sous certaines conditions. Mais la police de Charleroi a constaté que celles-ci n’ont pas vraiment été suivies.