Franky Vlieghe, 39 ans, reconnaît avoir insulté l'agent: "Mais il m'a frappé et c'est inadmissible"
Plein écran
Franky Vlieghe, 39 ans, reconnaît avoir insulté l'agent: "Mais il m'a frappé et c'est inadmissible" © Hans Verbeke

Le skater violemment interpellé réagit: “Je ne suis pas un enfant de chœur, mais ce policier a dépassé les bornes”

Franky Vlieghe est le skater de 39 ans qui apparaît sur les images qui circulent sur les réseaux sociaux depuis hier. Samedi après-midi, il a été interpellé à Roulers dans des circonstances décrites comme abusives par des témoins et les internautes. Sur les vidéos, on voit comment un motard de la police, appelé en renfort, l’asperge de spray au poivre et le frappe avant de l’arrêter après que l’intéressé a eu proféré des insultes. Le skater livre sa version des faits à Het Laatste Nieuws ce dimanche: “Je ne suis pas un enfant de chœur, mais lui, il était très excité. Et non, le fait que je me sois entêté n’a pas aidé non plus”.

  1. Un mort et trois blessés graves, dont un enfant, dans un accident de bus touristique en Hongrie

    Un mort et trois blessés graves, dont un enfant, dans un accident de bus touristi­que en Hongrie

    Un homme est mort et trois personnes, dont un jeune enfant, ont été grièvement blessées dans l’accident d’un bus touristique en Hongrie. Le véhicule s’est écrasé dans un fossé sur le bord d’une autoroute, ont déclaré dimanche la police et les responsables des secours. L’incident s’est produit sur l’autoroute M5 dans la ville de Kiskunfelegyhaza, à environ 115 kilomètres à l’est de Budapest, la capitale.
  2. Lassé par la violence dont il est victime, ce policier veut changer de fonction après 15 ans de service

    Lassé par la violence dont il est victime, ce policier veut changer de fonction après 15 ans de service

    Un inspecteur de la zone de police Grensleie, en Flandre occidentale, a annoncé dans un message émouvant sur les réseaux sociaux qu’après plus de 15 ans de service au sein de l’équipe d’intervention, il cherchera un autre poste. “Pour la énième fois, j’ai été confronté à une personne extrêmement agressive, qui m’a craché au visage. J’en ai assez de ces crapules, de la violence qui augmente”. La zone de police est particulièrement touchée par l’incident. À lire dans Het Laatste Nieuws.