Capture d'écran.
Plein écran
Capture d'écran. © RT France

Les images d'un journaliste français défiguré lors de la manifestation des “gilets jaunes” samedi à Paris

Ce samedi 16 novembre, lors de l’acte 53 des “gilets jaunes” à Paris, un journaliste de la page Facebook “Le Média pour vous” a été sérieusement blessé au visage. Le jeune homme affirme que la grenade GLI-F4, utilisée par les forces de l’ordre, aurait brisé la vitre de son masque et provoqué ses blessures. 

  1. Prison et amendes pour des jeunes suite à une lockdown party dans un Airbnb

    Prison et amendes pour des jeunes suite à une lockdown party dans un Airbnb

    Quinze jeunes de 19 à 24 ans ont été condamnés mercredi pour avoir participé à une lockdown party dans un Airbnb situé sur la Lange Nieuwstraat à Anvers. Trois personnes ont écopé chacune d'un mois de prison et d'amendes allant de 800 à 1.200 euros. L'une d'entre elles avait déjà été condamnée à deux reprises pour non-respect des mesures mises en place pour lutter contre le coronavirus. Quant aux douze autres fêtards, ils ont été condamnés à des amendes allant de 600 à 800 euros.
  2. “Macaques”, “tapettes”, “ça pue ici”: une policière qui insulte des passants à Anderlecht fait annuler sa sanction

    “Macaques”, “tapettes”, “ça pue ici”: une policière qui insulte des passants à Anderlecht fait annuler sa sanction

    Une agente de police d’Anderlecht qui avait proféré des insultes, notamment racistes, à l’égard d’Anderlechtois lors d’une patrouille en 2018 s’en tire à bon compte, relate Het Laatste Nieuws. L’une des policières sanctionnées suite à des images accablantes a contesté sa suspension et sa rétrogradation, et elle a finalement obtenu gain de cause: elle profite d’un vice de forme dans la procédure à son encontre. L’affaire, également révélée par la DH, provoque l’indignation jusque dans les rangs politiques.
  1. Bagarre au Parlement tchèque au sujet du port masque
    Play

    Bagarre au Parlement tchèque au sujet du port masque

    22 janvier
  2. "Allez, lâche-moi un peu, mec", Biden s'adresse à un journaliste de la Maison Blanche
    Play

    "Allez, lâche-moi un peu, mec", Biden s'adresse à un journalis­te de la Maison Blanche

    22 janvier