Illustration
Plein écran
Illustration © Getty Images/EyeEm

Licencié, il débarque lourdement armé au siège de son ex-employeur et sème la terreur

Une “tuerie de masse” a miraculeusement été évitée dans le sud de la France.

Les faits ont eu lieu ce mercredi midi dans le département du Var, dans les communes du Lavandou et de Bormes-les-Mimosas, relate France Bleu. Un homme âgé de 30 ans, récemment licencié, a débarqué lourdement armé dans deux entreprises locales pour semer la terreur. 

Il se présente une première fois chez BTP, au Lavendou, où travaille son ex-compagne. Équipé d’un véritable arsenal de guerre, cinq fusils et une arme de poing, il ouvre le feu une “trentaine de fois”: à l’intérieur du bâtiment de la société, “en direction des salariés et des clients” et “sur la façade”. Les vitres explosent littéralement sous les tirs, comme dans un film d’action hollywoodien. 

Miraculeusement, il n’y a aucun blessé. 

L’auteur s’est suicidé à l’arrivée de la police

Il se rend ensuite devant le siège de son ex-employeur, à Bormes-les-Mimosas, l’entreprise dont il a été licencié quelques jours auparavant. Là aussi il vide ses chargeurs. Une quinzaine de douilles sont retrouvées. Personne n’a heureusement été blessé. 

À l’arrivée des forces de l’ordre, il a retourné l’une de ses armes contre lui et s’est suicidé. 

Une cellule psychologique a été mise en place pour les personnes présentes lors des faits, extrêmement choquées pour la plupart.