La mort de la jeune Priscilla Sergeant (à gauche) avait bouleversé la Belgique en 2012. Cecile Kenis (au centre), avocate d’Anthony B (à droite).
Plein écran
La mort de la jeune Priscilla Sergeant (à gauche) avait bouleversé la Belgique en 2012. Cecile Kenis (au centre), avocate d’Anthony B (à droite). © Marc Baert

L’un des responsables de la mort de Priscilla Sergeant enchaîne les condamnations: “Anthony n’est pas un monstre”

Anthony B, 24 ans, est l’un des responsables de la mort de la jeune Priscilla Sergeant en 2012, cette jeune fille de 14 ans de Huizingen harcelée pendant des heures et tuée. Plusieurs années après les faits atroces, l’individu accumule les déboires judiciaires: violences physiques, vols, conflit de voisinage, cambriolage. Au total, il compte déjà huit condamnations à son actif. Malgré un parcours accablant, il peut toujours compter sur le soutien de son avocate Cecile Kenis (33 ans). “Anthony n’est pas un monstre. Rien n’est blanc ou noir”, souligne-t-elle dans une interview avec nos collègues de Het Laatste Nieuws.

  1. Votre voiture dispose d'un système de clé sans contact? Voici comment vous pouvez éviter que les pirates ne la volent
    Independer.be

    Votre voiture dispose d'un système de clé sans contact? Voici comment vous pouvez éviter que les pirates ne la volent

    Le phénomène suivant est de plus en plus fréquent: le vol de voitures (électriques) lors duquel les voleurs piratent le système sans clé intelligent afin d’ouvrir votre voiture sans contact et de la voler sans laisser de trace physique. Heureusement, vous pouvez vous protéger contre un tel type de vol et avec une bonne assurance auto, vous serez couvert(e) au cas où ceci vous arriverait. Ci-dessous, Independer.be vous explique ce que vous devez savoir à ce sujet.
  2. TikTok, Snapchat, Instragram, nouvel El Dorado des dealers de drogues

    TikTok, Snapchat, Instragram, nouvel El Dorado des dealers de drogues

    Aux États-Unis, le nombre de décès chez les adolescents et les jeunes adultes lié à la consommation de fentanyl inquiète les autorités. Plus encore, c’est la façon dont les consommateurs se fournissent qui intrigue. Les vendeurs utilisent les réseaux sociaux tels que TikTok, Snapchat ou Instagram pour faire leur publicité et utilisent des messages codés à base d’emojis pour indiquer quelle drogue est disponible.