Luna Fenner a subi une première intervention
Plein écran
Luna Fenner a subi une première intervention © REUTERS

Luna est surnommée “bébé Batman” en raison d'une maladie rare de la peau

Luna Fenner a huit mois et déjà un sobriquet. Mais celui-ci n’a rien d’amusant: la petite fille est surnommée “bébé Batman” en raison des taches qui lui cernent le visage et donnent l’illusion qu’elle porte un masque du superhéros de DC Comics. Il s’agit en réalité d'une maladie très difficile à soigner.

La petite Luna souffre d'un naevus congénital mélanocytaire de grande taille, lésion cutanée pigmentée constituée de mélanocytes et à haut risque de transformation maligne. L’enfant de huit mois est Américaine et les médecins du pays, pourtant à la pointe de technologie, disaient ne rien pouvoir faire pour la fillette pour moins de quelque 500.000 dollars (454.000 euros) et une centaine d’opérations invasives. 

Carol Fenner et sa fille Luna à l’hôpital de Krasnoda, ce 30 novembre 2019
Plein écran
Carol Fenner et sa fille Luna à l’hôpital de Krasnoda, ce 30 novembre 2019 © REUTERS

Mais la forme étrange de ce naevus, que Luna porte comme un “masque de Batman”, lui a valu une certaine publicité dans le monde médical et des chirurgiens russes ont contacté les parents pour leur proposer leurs services. Le service de dermatologie de la ville de Krasnoda prodigue en effet un traitement photodynamique innovant et non disponible aux États-Unis. La première opération a été menée et l’enfant a assisté personnellement et en grande forme à la conférence de presse exposant les avancées du traitement ce samedi. Une partie du naevus a en effet pu être ôtée, s’est réjoui le Dr Pavel Popov en ôtant le bandage du bébé et en dévoilant son front libéré de la tache noire. L’intervention n’aurait même pas fait souffrir la fillette.

La mère de 36 ans a commenté la générosité et l’accueil russe au cours de l’événement: “On m’avait dit que j’étais folle de venir en Russie, que les Russes étaient froids, comme leur climat. Mais j’ai été très surprise, tout le monde a été si gentil avec nous”, a affirmé Carol Fenner devant la presse. “Vu le résultat de la première opération, je suis désormais certaine d’avoir fait le bon choix”, conclut-elle. Les parents de Luna financent le traitement russe coûteux (150.000 dollars soit 136.000 euros) via une collecte sur GoFundme, mais les frais sont bien moindres que ceux qu’auraient engendré un traitement en Floride. La technique américaine aurait également laissé des cicatrices à vie sur l’enfant. La prochaine intervention est prévue pour le mois de janvier en Russie. 

  1. La rançon du kidnapping de l’enfant enlevé à Genk devait-elle servir à financer le terrorisme?
    Play

    La rançon du kidnapping de l’enfant enlevé à Genk de­vait-el­le servir à financer le terrorisme?

    Un garçon de 13 ans enlevé chez lui par un groupe d’hommes lourdement armés et masqués dans la nuit du lundi 20 au mardi 21 avril a été libéré cette nuit, après des négociations opérées pendant des semaines entre la famille et les ravisseurs, qui exigeaient une importante rançon (5 millions d’euros selon certains médias). Il apparaît désormais, selon plusieurs médias, que les ravisseurs sont en réalité tous liés à la mouvance salafiste et djihadiste. Il ne s’agit donc peut-être pas d’un simple règlement de comptes lié à la drogue.