Plein écran
Maëlle (15 ans) fréquentait l'école Saint-Joseph Notre-Dame à Jumet © Photo News, Facebook

Maëlle, 15 ans, a mis fin à ses jours: elle était harcelée par d’autres élèves à Jumet

Vendredi dernier, une jeune adolescente de quinze ans a décidé d’en finir avec sa vie qui ne faisait pourtant que commencer. Elle était scolarisée à l’école Saint-Joseph Notre-Dame de Jumet (Charleroi). C’est de là que sont partis ses problèmes.

“Mon petit bébé, vendredi tu as décidé de t’enlever la vie. J’entends encore ton rire résonner en moi et ta petite voix qui avait toujours quelque chose à dire. Une sœur,  c’est pour la vie et même encore après... Repose en paix petite sœur! #stopauharcelement.” C’est le message poignant que la sœur de Maëlle a laissé sur son mur Facebook.

Son oncle aussi avait une pensée pour elle: “Maëlle, mon petit ange. Vendredi tu as décidé de mettre fin à tes jours pour ne plus subir ce monde injuste. Je ferme les yeux et je te revois avec ton petit sourire. J’entends encore ta douce voix. Tu vivras à jamais dans notre cœur et nos souvenirs avec cette image... une jolie jeune fille au cœur pur, si gentille et si généreuse. Tu vas beaucoup nous manquer. Tonton #stopauharcelement”

Ces mots suffisent à eux-mêmes pour comprendre la détresse de la famille par rapport au décès inopiné de Maëlle (15 ans).

Brimades

De source sûre, l’adolescente a commis l’irréparable suite aux brimades de plusieurs de ses condisciples à l’école Saint-Joseph Notre-Dame de Jumet. Il nous est revenu également qu’un événement récent a précipité le drame. Nous n’en savons pas plus pour l’instant.

Une enquête est ouverte auprès de la police de Charleroi. Il est déjà certain que si des faits avérés ont conduit l’élève au suicide, une plainte sera déposée. Mais pour l’instant, les responsabilités de chacun doivent encore être déterminées.

Mobilisation

En attendant, la mobilisation se met en place sur les réseaux sociaux. Dans le groupe public intitulé “Harcèlement à l’école, vaincre le fléau”, deux bougies fictives ont été allumées en sa mémoire. Le but est “de les faire voyager au maximum” sur le web.