Plein écran
Les élèves et le personnel du collège Notre-Dame de Basse-Wavre sont en deuil © Google Maps

Maeva se donne la mort à 13 ans: un cas de harcèlement scolaire?

Basse-WavreMaeva, 13 ans, a mis fin à ses jours dans la nuit de dimanche à lundi, rapporte L’Avenir. L’incompréhension règne depuis au collège Notre-Dame de Basse-Wavre où elle était élève en deuxième année secondaire.

La jeune fille a été retrouvée pendue dans sa chambre lundi matin. Ses camarades ont appris la tragique nouvelle quelques heures plus tard. Le parquet de droit commun a ouvert une enquête afin de déterminer les raisons de son acte. La piste du harcèlement est notamment étudiée, même si les élèves ont été sensibilisés à la question par l’équipe pédagogique.

En attendant les premières avancées de l’enquête, la prudence est de mise. “Nous sommes très prudents à ce stade sur les causes de ce suicide. C’est un drame absolu pour la famille. Nous avons songé à un problème de harcèlement scolaire mais il semble que ce soit plus compliqué que ça”, explique le procureur du roi du Brabant wallon, Marc Rézette, à L’Avenir.

  1. De 10 à 15 ans de prison requis contre les cinq prévenus
    procès pédopornographie

    De 10 à 15 ans de prison requis contre les cinq prévenus

    Une deuxième journée est prévue au procès pour pédopornographie, devant le tribunal correctionnel de Termonde. La prochaine audience aura lieu le 11 février à 14h00. Le jugement est attendu au plus tôt le 10 mars. Le tribunal a requis la présence de l’un des prévenus, Dimitry D., à la prochaine audience. Celui-ci était effectivement absent vendredi, ce qui n’a pas plu à la juge. Le parquet a requis entre 10 et 15 ans de prison à l’encontre des cinq prévenus.
  2. Cinq hommes et sept femmes pour juger le meurtre du Decathlon d'Anderlecht

    Cinq hommes et sept femmes pour juger le meurtre du Decathlon d'Ander­lecht

    La cour d'assises de Bruxelles-Capitale, délocalisée en Brabant wallon, s'est réunie vendredi à Nivelles pour désigner le jury qui, à partir du jeudi 30 janvier, planchera sur un dossier du meurtre commis sur le site du magasin Decathlon d'Anderlecht dans la nuit du 5 au 6 juin 2016. L'accusé, G., 21 ans, originaire de Court-Saint-Etienne, était mineur d'âge au moment des faits. Il est poursuivi pour le viol et le meurtre d'une jeune fille âgée de 17 ans et demi dont le corps avait été découvert dénudé, en contrebas du toit du magasin Decathlon d'Anderlecht, quelques heures après les faits.