Nico Verschoore.
Plein écran
Nico Verschoore. © DR.

Nico, 45 ans, tué dans un accident de la route sur la E40: “Maxime a vu son père mourir à côté de lui”

Nous vous en parlions ici: lundi soir, sur la E40 entre Jabbeke et Loppem (Flandre-occidentale), un entrepreneur et père de famille de 45 ans originaire de Bruges, Nico Verschoore, est décédé après avoir perdu le contrôle de son véhicule. Le fils de la victime, Maxime, 19 ans, se tenait sur le siège passager. Extrait de la voiture en feu grâce à l’intervention de témoins, il s’en est miraculeusement sorti indemne, du moins physiquement. Nos confrères de Het Laatste Nieuws partagent ce mercredi l’émouvant témoignage des deux frères de Nico. “Nous étions comme les Trois Mousquetaires”, confient-ils. 

  1. Domenico et son frère de 16 ans molestés par la police à Charleroi: “Sale Italien”
    Témoignage et interview

    Domenico et son frère de 16 ans molestés par la police à Charleroi: “Sale Italien”

    Vendredi soir, le match d’ouverture de l’Euro 2020 opposait la Turquie à l’Italie. À Charleroi, il s’agissait d’un événement particulier tant les communautés turque et italienne sont présentes en nombre dans la première ville wallonne. Après le succès 0-3 de l’Italie, de nombreux fans de la Squadra Azzura ont sorti les maillots, les drapeaux et les klaxons pour faire un boucan d’enfer. Mais la soirée s’est mal terminée pour deux d’entre eux.
  1. Boîtes de conserve de l'armée, filtre à eau et barres énergétiques: Jürgen Conings avait tout pour survivre pendant des semaines dans la nature

    Boîtes de conserve de l'armée, filtre à eau et barres énergéti­ques: Jürgen Conings avait tout pour survivre pendant des semaines dans la nature

    Tout indique que Jürgen Conings s’est préparé à une longue période de clandestinité dans la nature. Son sac à dos, qui a été retrouvé la semaine dernière, contenait non seulement des munitions et des médicaments, mais aussi suffisamment de nourriture pour survivre pendant plusieurs semaines. Des boîtes de conserve vides de nourriture militaire et des bouteilles d’eau enterrées ont également été trouvées près du sac à dos. Il semble donc presque certain que le soldat fugitif se cachait dans les bois denses de Dilsen-Stokkem depuis un moment. Personne ne sait s’il est encore là aujourd’hui.