Plein écran
© Facebook 'Looking for Théo Hayez'

“Nous avons Théo”: une rançon de 185.000 euros réclamée à la famille Hayez

La famille de Théo Hayez a reçu plusieurs messages assurant que le jeune Belge disparu en Australie a été enlevé, rapporte un journaliste du quotidien The Australian. Les prétendus ravisseurs réclament une rançon de 185.000 euros. “Même s’ils n’ont pas Théo, je veux qu’ils soient punis pour ces messages”, confie un proche. 

Théo Hayez a été aperçu pour la dernière fois le 31 mai dernier à Byron Bay en Australie, au sortir d’une petite boîte de nuit peu avant minuit. Il n'a plus donné signe de vie depuis lors et les nombreuses recherches entreprises n’ont pas permis de retrouver la trace du jeune Belge âgé de 18 ans. 

Dans les semaines qui ont suivi sa disparition, sa famille et ses proches ont reçu plusieurs messages précisant que le jeune homme avait été enlevé, qu’il était vivant et en bonne santé. Une rançon de 300.000 dollars (NDLR: 185.000 euros) était exigée. “Lors de la réception du premier message, nous étions sous le choc”, commente un membre de la famille, des propos relayés par Het Nieuwsblad. 

“Nous avons Théo (...) Il n’est pas à Byron. On l’a déplacé, on a dû se cacher à cause de toute cette attention. Il va bien, tant que son père fait ce que l’on veut. Ce n’est pas un canular. Votre fils a été enlevé”, a pu lire la famille dans un message arrivé dans le courant du mois de juin. 

“Les auteurs de ces messages doivent être punis”

Un cousin de Théo, destinataire d’un envoi similaire, a immédiatement contacté la police. Loin de se trouver en Australie comme ils le prétendaient, les prétendus ravisseurs ont été localisés en Afrique du Sud par les enquêteurs.

Pas suffisant pour dissiper les doutes. “Vous pouvez utiliser un réseau privé virtuel VPN qui donne l’impression que vous êtes dans un autre pays. J’espère qu’ils savent ce qu’ils font quand ils disent que les messages viennent de là-bas”, commente Jean-Philippe Pector, parrain de Théo. 

Il souhaite que les auteurs de ces messages soient retrouvés et punis. “Nous avons même reçu des messages disant que Théo avait été blessé à la jambe en tentant de prendre la fuite. Même s’ils ne détiennent pas Théo, je veux qu’ils soient punis pour ces messages. C’est aussi un crime.”