Pierre s’est senti “comme une merde” suite aux propos de la manager du JD Sports

Pierre, un des employés du JD Sports de la Médiacité, à Liège, se dit profondément touché par les propos de la manager. Il ne comprend pas non plus que la hiérarchie minimise les faits. Par ailleurs, la Ligue de la Défense Noire Africaine (LDNA), a annoncé qu’elle manifestera devant le JD Sports de la Médiacité, à Liège, ce samedi à 15h.

Plein écran
Selon la manager, les choses ont toujours fonctionné de la sorte. © Capture d'écran Facebook

Une véritable polémique était née sur les réseaux sociaux, le 23 octobre dernier, suite à la diffusion d’une vidéo enregistrée après la fermeture du magasin JD Sports de la Médiacité. Sur ces images, on peut voir l’une des managers du magasin demander aux employés de se ranger dans des files en fonction de leur ethnie, afin de les fouiller et vérifier qu’aucun vol n’a été commis. Si la démarche amène à s’interroger, ce qui a surtout choqué les internautes, c’est les noms qu’elle leur a donnés : “macaques”, “Arabes” ou encore “Gwers”.

Citation

Personne n’a eu le courage de dire “non, là tu déconnes”. À ce mo­ment-là, je n’ai eu aucun soutien de mes collègues.

Pierre, Employé du JD Sports de la Médiacité

Pierre, un employé qui travaille depuis 6 mois dans magasin de la Médiacité, a décidé de prendre la parole à travers une vidéo postée sur la page Facebook de la Ligue de la Défense Noire Africaine (LDNA). En quelques mots, il relate d’abord les faits dont nous vous parlons en haut. “L’humiliation est arrivée quand mes collègues se sont mis à rire. À ce moment-là, je me suis dit qu’il y avait réellement trois macaques et autour juste des collègues qui rigolent. Et personne n’a eu le courage de dire “non, là tu déconnes”. À ce moment-là, je n’ai eu aucun soutien de mes collègues”, regrette le jeune employé qui parle d’humiliation gratuite. Il explique ensuite avoir été tellement en colère qu’il s’est dépêché de faire ce qu’on lui demandait afin de partir au plus vite, et rejoindre sa famille auprès de laquelle il avait besoin de trouver du réconfort.

Il veut rencontrer la manager le lendemain, mais on l’informe qu’elle n’est pas là. Il revient donc le samedi qui suit. “J’arrive dans l’idée de lui faire comprendre l’impact de ses mots”, explique Pierre. Ce à quoi elle aurait répondu que les choses ont toujours été comme ça dans le magasin et que ses collègues l’acceptent. Une réponse qui lui a fait se sentir “comme une merde”, souligne-t-il dans la vidéo. Un sentiment qui ne s’est pas amélioré lorsqu’il a contacté des gens plus haut placés au sein de JD Sports, qui lui ont dit qu’ils avaient tapé sur les doigts de la dame, mais que ce “n’était rien de grave”. Une réaction que Pierre ne comprend pas, tant les faits l’ont touché.

La LDNA manifestera ce samedi

Suite à ces événements, la Ligue de Défense Noire Africaine a décidé de manifester devant le magasin, ce samedi 9 novembre, à 15 heures. Ses membres veulent obtenir des réponses suite aux propos tenus par la manager. La  ligue se dit prête à frapper là où ça fait mal :  “Le racisme n’est pas une opinion mais un délit. Nous allons frapper leur popularité et augmenter la pression psychologique.”

Elle en appelle également au boycott des magasins JD Sports. Elle souhaite, de plus, le renvoi de la manager responsable. “Nous n’acceptons pas le maintien de cette manager. Elle a pulvérisé les règles de civilité du règlement d’ordre intérieur de JD Sports.”, déclare la Ligue par voix de communiqué. “Elle a incité à la haine raciale, harcelé, menacé de licenciement et intimidé ses subalternes, exercé un abus d’autorité par des qualifications insultantes envers ses collègues en utilisant des qualificatifs à caractère racial et déshumanisants.”