Un ancien camarade de l'enseignant tué lui a rendu hommage sur Twitter
Plein écran
Un ancien camarade de l'enseignant tué lui a rendu hommage sur Twitter © Twitter @Ch_Capuano

Professeur décapité près de Paris après avoir montré des caricatures de Mahomet: 10 gardes à vue dont deux parents d’élèves

Mise à jourUn professeur a été décapité ce vendredi, en fin d’après-midi, à Conflans-Saint-Honorine (Yvelines). Son agresseur présumé, un Tchétchène de 18 ans, a été abattu par la police dans la ville voisine d’Eragny (Val-d’Oise), relate l’AFP. Il a succombé à ses blessures. Quatre personnes de l’entourage familial de l’assaillant, dont un mineur, ont rapidement été placées en garde à vue après les faits. Cinq autres ont ensuite interpellées plus tard dans la nuit, dont un parent d’élève heurté par des caricatures de Mahomet présentées en classe à titre explicatif. Une nouvelle personne a été placée en garde à vue samedi dans le cadre de l’enquête. L’Élysée a indiqué samedi qu’un “hommage national” serait rendu à l’enseignant.

  1. Arnaque aux Carol’Or, la police de Charleroi met en garde

    Arnaque aux Carol’Or, la police de Charleroi met en garde

    Pour relancer l’économie locale qui souffre énormément de la crise sanitaire actuelle, la Ville de Charleroi a notamment décidé d’octroyer 20 Carol’Or à chacun de ses citoyens. Le Carol’Or est la monnaie complémentaire locale à Charleroi et dans son bassin de vie. L’objectif est que les Carolos puissent soutenir leurs commerces. Pour des raisons de sécurisation de la distribution, les Carol’Or sont distribués sous forme de titres échangeables en Carol’Or.