Un ancien camarade de l'enseignant tué lui a rendu hommage sur Twitter
Plein écran
Un ancien camarade de l'enseignant tué lui a rendu hommage sur Twitter © Twitter @Ch_Capuano

Professeur décapité près de Paris après avoir montré des caricatures de Mahomet: 10 gardes à vue dont deux parents d’élèves

Mise à jourUn professeur a été décapité ce vendredi, en fin d’après-midi, à Conflans-Saint-Honorine (Yvelines). Son agresseur présumé, un Tchétchène de 18 ans, a été abattu par la police dans la ville voisine d’Eragny (Val-d’Oise), relate l’AFP. Il a succombé à ses blessures. Quatre personnes de l’entourage familial de l’assaillant, dont un mineur, ont rapidement été placées en garde à vue après les faits. Cinq autres ont ensuite interpellées plus tard dans la nuit, dont un parent d’élève heurté par des caricatures de Mahomet présentées en classe à titre explicatif. Une nouvelle personne a été placée en garde à vue samedi dans le cadre de l’enquête. L’Élysée a indiqué samedi qu’un “hommage national” serait rendu à l’enseignant.