Le 15 mai dernier, une jeune fille de 14 ans a été violée par cinq jeunes dans le cimetière de Wester à Mariakerke. Ils ont pris des photos de l'agression et les ont ensuite partagées sur les réseaux sociaux. Quatre jours après son viol, la victime s’est donné la mort.
Plein écran
Le 15 mai dernier, une jeune fille de 14 ans a été violée par cinq jeunes dans le cimetière de Wester à Mariakerke. Ils ont pris des photos de l'agression et les ont ensuite partagées sur les réseaux sociaux. Quatre jours après son viol, la victime s’est donné la mort. © BELGA

Qui sont les cinq jeunes suspects du viol collectif à Gand?

Le suicide d’une jeune gantoise après avoir été violée par cinq adolescents a laissé la Belgique sans voix. Les cinq suspects, âgés de 19 à 14 ans, se vantaient sur les réseaux sociaux d’appartenir à un gang qu’ils avaient eux-mêmes fondé: le gang de la place Van Beveren, du nom d'un quartier réputé difficile de la métropole flamande où ils aimaient traîner. 

  1. “L’horreur pure, inhumain”: le plus jeune auteur du viol collectif à Gand âgé d’à peine 14 ans
    mise à jour

    “L’horreur pure, inhumain”: le plus jeune auteur du viol collectif à Gand âgé d’à peine 14 ans

    “De l’horreur pure. Inhumain”. Les proches de la jeune fille de 14 ans victime d'un viol collectif dans le cimetière Westerbegraafplaats de Gand sont sans voix. Il y a deux semaines, la jeune fille se donnait la mort. Ce n’est qu’après sa disparition que ses parents ont appris que cinq jeunes de 19 à 14 ans avaient abusé de leur fille avant de diffuser les images de l’agression sur les réseaux sociaux.