Khalid Bouloudo, le cerveau présumé du rapt, avait séjourné dans la même prison que E.T., le père de l'enfant enlevé, au même moment
Plein écran
Khalid Bouloudo, le cerveau présumé du rapt, avait séjourné dans la même prison que E.T., le père de l'enfant enlevé, au même moment © Marc Baert

Rapt à Genk: détenu à Hasselt en même temps que le ravisseur, le père de l’enfant s’était vanté de sa fortune

Le père de l’enfant de 13 ans enlevé à Genk avait séjourné en prison à Hasselt en même temps que Khalid Bouloudo, le cerveau présumé du kidnapping, a appris Het Laatste Nieuws à bonnes sources. Le père du garçon aurait même fièrement raconté à ses codétenus qu'il avait amassé des fortunes avec son trafic de drogue et que “les flics n’avaient jamais trouvé l’argent”. Une information qui n’est pas tombée dans l’oreille d’un sourd...

  1. Kidnapping à Genk: le principal suspect était sous conditions probatoires

    Kidnapping à Genk: le principal suspect était sous conditions probatoi­res

    Le principal suspect dans l'enlèvement d'un enfant limbourgeois de 13 ans, Khalid Bouloudo, 45 ans et originaire de Maaseik, a déjà été condamné pour son passé d'islamiste radical. Il avait écopé de dix ans de prison en première instance, mais la cour d'appel de Bruxelles a revu cette condamnation en mai 2019 à trois ans de prison avec sursis, couplés à une période probatoire de cinq ans. Malgré ces conditions, il semble que le quadragénaire ait disparu des radars et ait continué à recruter des extrémistes afin de monter cette récente prise d'otages.
  2. Thomas et Katrien vivent dans un habitat groupé: « Une décision qu’on n'a jamais regrettée »
    Livios

    Thomas et Katrien vivent dans un habitat groupé: « Une décision qu’on n'a jamais regrettée »

    Il y a un peu plus de sept ans, quatre familles ont ainsi décidé d’unir leurs moyens pour acheter une maison passablement délabrée. L’idée était de la démolir pour reconstruire plusieurs habitations à sa place. Thomas et Katrien ont été le quatrième et dernier couple à rejoindre le projet. Une décision qu’ils n’ont jamais regrettée. Jettez un coup d’œil dans leur maison grâce au site de construction Livios.
  3. L'un des ravisseurs de l’enfant de 13 ans avait été sauvé de la noyade par la police l’an dernier

    L'un des ravisseurs de l’enfant de 13 ans avait été sauvé de la noyade par la police l’an dernier

    Omar L., 25 ans, l’un des ravisseurs présumés de l’enfant de 13 ans à Genk, a été sauvé à la fin de l’année dernière par la police alors qu’il nageait dans l’Escaut. Sur des photos diffusées par HLN, on voit comment l’individu a été secouru par la police et les pompiers à l’aide d’une bouée. Il était, selon le journal flamand, en fuite après un cambriolage lors de l’incident.