Plein écran
© REUTERS

Sept jeunes interpellés après un viol collectif diffusé sur Snapchat

Cinq mineurs âgés de 13 à 17 ans et deux jeunes adultes de 18 ans ont été interpellés mardi et jeudi suite au viol collectif d’une adolescente commis dans la nuit du 30 au 31 mars à Chaudfontaine, qu’ils ont filmé et diffusé sur Snapchat, les images ayant dépassé leur cercle d’amis, rapportent différents médias. L’information a été confirmée par le parquet. 

Les vidéos partagées, ponctuées de rires et félicitations entre les auteurs agissant à visage découvert, sont des extraits de plusieurs heures d’abus, intégralement filmés. La victime, âgée d’une quinzaine d’années, qui apparaît inerte, a vraisemblablement été droguée au GHB.

“Les auteurs ont été arrêtés mardi et jeudi: cinq mineurs et deux majeurs. Ils sont passés aux aveux et les cinq mineurs ont été placés en IPPJ fermé. Les deux autres ont, quant à eux, été placés sous mandat d’arrêt par le juge d’instruction”, a indiqué le premier substitut du procureur du Roi de Liège Catherine Collignon, précisant que la jeune fille avait déposé plainte. Mme Collignon a ajouté qu’elle ne s’exprimerait plus, compte tenu de la nature du dossier et de sa mise à l’instruction. 

D’autres personnes risquent d’être inquiétées pour diffusion d’images pédopornographiques.