Farid Hakimi et Stephane Pauwels
Plein écran
Farid Hakimi et Stephane Pauwels © BELGA

Stéphane Pauwels: “J'ai perdu le fil de ma vie et pris de la drogue, mais je n'ai jamais fréquenté des voyous”

Le tribunal correctionnel de Charleroi rendra son jugement le 30 octobre à 14h au procès Hakimi-Pauwels, un dossier d'une vingtaine de home-jackings perpétrés en Hainaut et dans le Brabant wallon entre 2015 et 2017. De lourdes peines ont été requises, notamment une peine de 20 ans contre Farid Hakimi, chef présumé de l'association de malfaiteurs. Stéphane Pauwels encourt des peines de quatre, un an et six mois.

  1. Expertise ordonnée contre un homme attiré par les photos de nourrissons

    Expertise ordonnée contre un homme attiré par les photos de nourris­sons

    Le tribunal correctionnel de Liège a décidé vendredi de solliciter l'avis d'un service spécialisé dans le traitement des délinquants sexuels avant de rendre son jugement dans le dossier d'un habitant de Romsée âgé de 57 ans poursuivi pour avoir diffusé et détenu des images à caractère pédopornographique. Le prévenu était attiré par des images de scènes sexuelles impliquant des mères et leurs enfants ou par des clichés de nourrissons.