Plein écran
Un passant a aperçu l’individu à Renaix et a prévenu la police, qui l’a intercepté. © Repro DCRB

Tentatives d’enlèvement à Renaix: le suspect à la perruque blonde est en aveux

Mise à jourL’homme à la perruque soupçonné d’avoir tenté d’enlever en novembre deux pré-adolescents à Renaix, a été interpellé, a confirmé mardi la section Audenarde du parquet de Flandre orientale. Il s’agit d’un homme déficient mental, il est en aveux.

Les jeudis 7 et 21 novembre, deux jeunes ont été harcelés par un homme inconnu à Renaix. Dans les deux cas, l’homme - qui portait une perruque blonde et des lunettes de soleil - les a agrippés et tirés sur plusieurs mètres, mais les victimes ont pu s’enfuir.

La police fédérale avait lancé un avis de recherche la semaine dernière à la demande du parquet. Différentes informations ont pu être recueillies et le suspect a pu être interpellé lundi à Renaix. “Un riverain a remarqué vers 17h un homme portant une perruque blonde. Il a immédiatement contacté la police, et les agents de la zone locale ont rapidement pu l’appréhender”, explique le parquet.

L’homme a reconnu les faits. “Nous ne pouvons pas donner de détails sur le contenu des auditions, mais il s’agit bien de la personne qui était recherchée. Ses intentions ne sont pas encore claires et l’enquête se poursuit. Selon les premières constatations, l’homme souffre d’une déficience mentale”, a précisé la magistrate de presse Annelies Verstraete. Il s’agit d’un trentenaire de l’entité.

Il sera présenté mardi à un juge d’instruction à Audenarde. 

  1. Le permis du camionneur qui a renversé Celio retiré, le message poignant de l’école
    Play

    Le permis du camionneur qui a renversé Celio retiré, le message poignant de l’école

    Après la mort de Celio, 11 ans, mortellement renversé par un camion sur le chemin de l’école à Alost, le permis du chauffeur lui a été retiré pour quinze jours, confirme le parquet de Flandre orientale. Cela ne met pas en cause le conducteur de poids-lourds pour autant, car la mesure est automatique en cas d’accident mortel. Le conducteur n’était pas sous influence lors de l’accident mais, sous le choc, il a dû être pris en charge.