Les images des caméras de surveillance montrent clairement comment l’auteur a erré autour de l’aéroport pendant une heure et demie avant de finalement rentrer dans un train où sa victime se trouvait.
Plein écran
Les images des caméras de surveillance montrent clairement comment l’auteur a erré autour de l’aéroport pendant une heure et demie avant de finalement rentrer dans un train où sa victime se trouvait. © VTM

Un adolescent agressé sexuellement dans un train vers Bruxelles-Nord: “Ce qu'il a fait est horrible”

La police recherche un homme qui, le 3 octobre dernier, a agressé un adolescent de 18 ans dans un train entre l’aéroport de Zaventem et Bruxelles-Nord. “Je voulais crier, mais je n’ai pas pu”, a déclaré la victime en état de choc.

C’est dans le cadre de l’émission d’enquête “VTM Faroek” que le jeune homme a raconté son histoire ce mardi soir. Les faits datent du 3 octobre dernier et ont eu lieu dans le train entre l’aéroport de Zaventem et Bruxelles-Nord. Ce jeudi-là, l’étudiant de 18 ans, qui préfère rester anonyme, se dépêche pour prendre le train de 7h30 en direction de Bruxelles dans la gare située sous l’aéroport de Zaventem. Les images de vidéosurveillance montrent le garçon scanner son billet de train au niveau des portiques de sécurité. “J’ai vu un homme se glisser à travers les portes, mais je n’y ai pas attaché beaucoup d’importance puisque je devais prendre mon train”, confie la victime.

Ensuite, le garçon prend un escalator jusqu’au quai. Pendant tout ce temps, il est poursuivi par l’homme, qui fait alors appel à lui. “Il m’a demandé en français si c’était le train pour Bruxelles”, déclare-t-il. “Quand j’ai fait oui de la tête, il est monté dans le train. Je me suis immédiatement rendu au premier étage du wagon et j’ai remarqué que l’homme était venu s’asseoir sur le siège à côté de moi, m’empêchant de partir”. À ce moment, il n’y a plus personne dans le wagon.

“Je ne pouvais pas crier”

“Dès que le train est parti, il a sorti son sexe et s’est mis à se masturber”, poursuit la victime. “J’étais complètement sous le choc, mais je n’ai pas osé réagir, car je pensais qu’il avait un couteau dans sa poche. Je ne parvenais pas à crier non plus. Il m’a pris par la tête et a voulu me forcer à répondre à ses avances. Je suppose qu'il voulait une pénétration. C’était horrible. Finalement, j’ai pu résister suffisamment, et il s’est remis à se masturber. Après avoir fini, il est parti tranquillement. Je pense qu’il était sous l’influence de la drogue, car il sentait la marijuana”.

Le coupable descend à la prochaine gare, Bruxelles-Nord, et s’en va tranquillement. La victime descend à Bruxelles-Centre, où il éclate en sanglots et appelle sa mère. “Je pouvais à peine parler car je devais me remettre de ce qui s’était passé juste avant.”

L’agresseur venait de Mons

Le même jour, le garçon se rend à la police. À l’aéroport, des agents de la police aéronautique découvrent par le biais d’images de vidéosurveillance que le suspect a erré dans les environs de Zaventem pendant une heure et demie. Il a pris le train à 4h17 du matin à Mons et est arrivé à 5h46 à l’aéroport de Bruxelles. Il s’est ensuite rendu d’abord dans le hall des départs puis dans le hall des arrivées à la recherche d’une victime. Au niveau de l’arrivée, il a pris brièvement contact avec un jeune homme, après quoi il s’est masturbé. Finalement, il est retourné à la gare, où il est tombé sur sa victime.

La police espère obtenir des informations sur l’auteur de l’infraction. L’agresseur a la peau bronzée, les cheveux noirs rasés et courts ainsi qu’une barbe. Il semble avoir environ 35 ans et, au moment des faits, il portait une veste noire avec un t-shirt rouge marqué d’un dessin. Toute personne disposant de plus d’informations peut avertir la police via le 0800/30.300 ou via ce formulaire de contact

Plein écran
© VTM
L'adolescent s'est confié dans l'émission d'enquête “VTM Faroek”.
Plein écran
L'adolescent s'est confié dans l'émission d'enquête “VTM Faroek”. © VTM