Plein écran
© BELGA

Un ami du jeune qui a sauvé les enfants de la noyade témoigne: “Tout le monde est fier de lui”

namurLe parquet a confirmé mardi après-midi qu’un corps a été retrouvé dans l’étang du parc Louise-Marie, à Namur. Il s’agit très vraisemblablement de la mère des enfants qui avaient été repérés par des passants lundi soir dans et au bord de cet étang.  L’un d’eux a témoigné au micro de RTL.

Lundi, vers 19 heures, des jeunes qui remontaient la rue Rempart de la vierge ont entendu des cris d’enfants qui appelaient apparemment leur mère. Ceux-ci se sont ensuite dirigés vers l’étang qui se trouve au milieu du parc et ils ont vu un enfant qui semblait inanimé dans l’eau ainsi qu’une dame avec un enfant dans les bras. Un dernier se trouvait sur le bord. Les enfants, âgés de 3, 4 et 6 ans, sont aujourd’hui hors de danger. 

À nos confrères de RTL, Nathan, l’un des deux jeunes sauveurs explique: “On se baladait sur le côté du parc avec des amis. J’ai entendu des enfants en train de pleurer et d’appeler leur parent. J’ai demandé à mon pote de baisser la musique pour pouvoir entendre. Ensuite, on a été voir. Il y avait deux personnes à l’eau, plus la maman. Un autre enfant était au bord de l’eau.”

“Tout le monde est fier de lui car il a sauvé deux personnes”

Son ami est alors intervenu. “Il n’a pas hésité, il s’est jeté directement à l’eau. Il a sorti les enfants de l’eau. Il a voulu attraper la maman mais elle se débattait. À mon avis, elle voulait se suicider (...) Mon pote quand il a sorti un des deux enfants, il (l’enfant) était inconscient. Il lui a fait un massage cardiaque, il a alors vomi de l’eau et il a commencé à pleurer et revivre. Tout le monde est fier de lui car il a sauvé deux personnes. Si lui n’avait pas été là, les deux personnes seraient peut-être mortes.”

Le jeune homme qui a sauté dans l’étang préfère rester discret. 

Les enfants étaient mardi soir toujours à l’hôpital. Des membres de leur famille se sont fait connaître pour les accueillir dès que possible. Leur père serait dans l’impossibilité de le faire.