D'origine africaine, la victime avait entre 35 et 45 ans au moment des faits. Elle mesurait environ 1m60, avait les cheveux tressés et une dentition parfaite.
Plein écran
D'origine africaine, la victime avait entre 35 et 45 ans au moment des faits. Elle mesurait environ 1m60, avait les cheveux tressés et une dentition parfaite. © Twitter @police_temoin

Un avis de recherche pour identifier un squelette découvert à Liège

Le squelette partiellement calciné d'une femme, découvert le 29 août dernier dans le parc de Cointe, à Liège, n'a pas encore été identifié. La police lance donc un avis, à la demande de la juge d'instruction, pour l'aider à l'identifier.

La police fédérale est parvenue à dresser un portrait-robot de la victime. Celle-ci, d'origine africaine, avait entre 35 et 45 ans au moment des faits. Elle mesurait environ 1m60, avait les cheveux tressés et une dentition parfaite.

Lorsqu'elle a été découverte, la jeune femme portait une veste avec des boutons marqués des lettres "HCC" dont les C étaient entrelacés et dont les manches comportaient cinq cordages tressés. 

D'après l'avis de la police, il se pourrait que ces boutons proviennent de la marine française.Si vous reconnaissez cette femme ou si vous avez des informations sur ce fait, il vous est demandé de prendre contact avec les enquêteurs via le numéro de téléphone gratuit 0800 30 300. Les témoignages peuvent également être transmis par mail à l'adresse : avisderecherche@police.belgium.eu.