Plein écran
La petite fille s’est endormie par terre sous une chaise haute alors qu’elle jouait. © Facebook

Un bébé endormi sur le carrelage de la crèche: la photo qui choque ses parents

Choquée, une mère a porté plainte après avoir reçu une photo de sa fille de 8 mois endormie sur le carrelage de la crèche, face contre terre. La directrice de l’établissement relativise l’incident. Une info à lire dans les éditions Sudpresse et dans le journal flamand Het Laatste Nieuws.

Alexandra Van Rossum fait part de son indignation sur Facebook.

“Pour se rendre compte que le petit être le plus précieux que vous avez est laissé de coté, endormi sur le sol, face contre terre, a moitié nue sur du carrelage froid!!!! Et que va faire cette société maintenant?? Je suis bien curieuse et en même temps furieuse, dégoutée,... ou est l’humain ou sont toutes les personnes qui se soucient du bien être des autres? (sic)”, fulmine-t-elle.

C’est la directrice de l’établissement à Rhode-Saint-Genèse et puéricultrice elle-même qui a envoyé la photo à la maman. Selon elle, la petite se serait endormie en jouant alors qu’elle était partie fumer. Trouvant cela “mignon” et “en toute innocence”, elle aurait alors pris une photo et envoyé à la maman. D’après Alexandra, leur bébé serait resté pas moins de 45 minutes dans cette position.

“Pas lieu de fermer l’établissement pour l’instant”

Alexandra Van Rossum et sa compagne ont tout de suite signalé l’incident auprès de Kind en Gezin, l’agence flamande responsable de la gestion de nombreuses crèches en Flandre. Ce qui rend l’incident encore plus grave aux yeux des parents, c’est que l’enfant se soit endormi sans surveillance.

Nele Wouters, la porte-parole de Kind en Gezin, confirme qu’une plainte a été déposée contre l’établissement. “Nous déplorons la médiatisation de l’incident car cela rend le suivi de ce dossier plus difficile. Nous cherchons à savoir ce qui s’est réellement passé mais pour l’instant, il n’y a pas lieu de fermer la crèche. Il va de soi que la sécurité et le bien-être des enfants sont prépondérants. Une enquête est en cours et des mesures seront prises si c’est nécessaire”, réagit-elle, en précisant que cela ne mettra pas 3 à 6 mois pour que l’affaire soit traitée, contrairement à ce qu’on aurait affirmé aux parents dans un premier temps. 

“Pour l’instant, c’est une affaire entre Kind en Gezin et l’établissement mais nous communiquerons vers les autres parties le moment venu”.