Plein écran
Karel (à gauche) filait le parfait amour avec Cindy (à droite). Mais selon lui, elle a tenté de l'assassiner alors qu'elle lui doit 150.000 euros. Le retraité belge a été victime d'une tentative de meurtre alors qu'il se trouvait dans une voiture. © DR

Un Belge pensait avoir trouvé l’amour en ligne: “Elle m’a volé 150.000 euros et veut me tuer”

De l’amour au désespoir: un retraité belge vit désormais un véritable cauchemar après avoir rencontré une jeune femme originaire des Philippines sur un site de rencontres. Ce Flamand s’est fait rouler en beauté par la femme avec qui il s’imaginait couler des jours heureux à l’autre bout du monde. En trois ans, elle a ainsi réussi à lui extorquer pas moins de 150.000 euros. Après avoir découvert la supercherie, il a exigé qu’elle le rembourse jusq’au dernier centime. Mais finalement, il pourrait bien le payer de sa vie. Il affirme qu’elle a tenté de l'assassiner pas plus tard que ce lundi. L’homme s'est confié de manière anonyme au journal Het Laatste Nieuws après avoir raconté sa mésaventure dans les médias philippins.

Karel (prénom d’emprunt) a rencontré Cindy (un prénom d’emprunt également) sur le site de rencontres DateInAsia.com il y a trois ans. Amoureux de ce pays, Karel a succombé aux charmes de la jeune femme. Quasi pensionné, le Flamand rêvait de profiter de sa retraite bien méritée en bonne compagnie à l’autre bout du monde.

“Elle m’a dit qu’elle était célibataire, mais qu’elle avait des enfants issus d’une précédente relation“, raconte Karel à nos collègues. “Je m’en foutais. Si tu aimes quelqu’un, ça n’a pas d’importance. Elle a admis qu’elle n’était pas encore officiellement divorcée. Mais elle et son ex vivaient séparément”, dit-il.

Des projets ensemble

Il faut dire que le courant passait entre les deux, malgré la distance qui les séparait. Le jeune couple a commencé à faire des projets ensemble: ils comptaient ouvrir un bar, une maison d’hôtes et vivre ensemble aux Philippines. Mais pour que ce rêve se réalise, Karel devait transférer de l'argent à sa dulcinée. Le terrain pour le bar acquis, il fallait ensuite acheter une parcelle pour faire bâtir la maison d’hôtes. Au nom de Cindy, puisque Karel, en tant qu'étranger, n’avait pas le droit de devenir propriétaire.

Mais la jeune femme réclamait de plus en plus d’argent: pour une opération, une voiture, des motos... Karel, lui, dépensait sans compter. Il faut dire que Madame se mettait en colère si elle ne voyait pas la couleur de ses billets.

Du rêve au cauchemar

Lors d’une visite aux Philippines, Karel découvrit finalement le pot aux roses. Tout l'argent qu’il avait envoyé avait disparu.Point de bar et encore moins de maison d’hôtes, mais un simple terrain vague jonché de matériaux de construction. Karel a également découvert que les factures que Cindy lui avait envoyées étaient fausses.

En tout, la jeune femme l’a délesté de huit millions de pesos philippins, soit environ 150.000 euros. Une somme qu’elle a refusé de rembourser. Dès lors, Karel s’est adressé aux médias philippins. Le couple a participé à une émission pour régler leur conflit,  sorte de “Ça va se savoir!” locale. Cindy a admis avoir escroqué son compagnon belge et a promis de le rembourser, à hauteur de 15.000 pesos par mois, soit 265 euros. “Cependant, à ce rythme, j’aurai 120 ans avant d’avoir récupéré tout mon argent. Si elle respecte notre accord...”, soupire Karel.

Tentative de meurtre

Lundi, le retraité a reçu le premier versement. Mais il a bien failli rendre son dernier souffle après avoir été victime d’une tentative d’assassinat sur place. Il se trouvait dans une voiture avec un ami lorsqu’un homme en scooter rose a surgi et a tiré dans sa direction. Le tueur a loupé sa cible initiale, mais a touché l’ami de Karel au niveau du ventre. “À trois centimètres près, la balle transperçait son coeur”, dit Karel qui accuse Cindy d’avoir commandité son assassinat. Et pour cause, le scooter ressemble comme deux gouttes d’eau à celui du fils de son ex-amante. 

“La police m’a dit que je ne suis pas la première personne à qui elle fait le coup”, poursuit Karel. “Il y a six ans, elle a attiré un autre étranger dans ses filets et s’est comportée de la même façon.” Toutefois, le Belge n’a pas l’intention de se laisser intimider et veut être remboursé jusqu’au dernier centime. “Qu’elle essaie à nouveau de me tuer!”, lance-t-il.

Repartir de zéro

Désormais ruiné, Karel n’a d’autre choix que de vendre sa maison en Belgique pour repartir de zéro aux Philippines, où il compte bien construire son bar. Mais en plus d’avoir perdu son temps, son amour et son argent, l’homme a dit adieu à ses rêves.

  1. Enquête sur une gorgée de vin fatale: de la drogue insérée dans une bouteille encore fermée

    Enquête sur une gorgée de vin fatale: de la drogue insérée dans une bouteille encore fermée

    Le parquet d’Anvers mène une enquête après le décès suspect d'une femme de 41 ans à Puurs-Sint-Amands fin 2019. La quadragénaire a succombé après avoir bu une simple gorgée d'un verre de vin “RED Merlot Cabernet Sauvignon 2016" de la marque Black&Bianco. La bouteille aurait été manipulée et une dose mortelle de MDMA (amphétamines) aurait été ajoutée dans le liquide. Le parquet avertit tout détenteur d’une bouteille similaire d'un risque potentiel et indique qu’il convient de prévenir la police si le bouchon d'une de ces bouteilles semble avoir été manipulé.