Le corbillard se trouvait tout simplement devant l’église pendant le déroulemet des funérailles
Plein écran
Le corbillard se trouvait tout simplement devant l’église pendant le déroulemet des funérailles © RV

Un corbillard verbalisé pour s’être garé... devant une église

Des contrôleurs d'une société de parking un peu trop pointilleux ont verbalisé un corbillard à Gentbrugge samedi midi. La voiture était garée devant une église alors que des funérailles avaient lieu. “Nous allons évidemment réparer cette erreur”, explique l’échevin de la Mobilité local alors que les pompes funèbres ont partagé leur indignation dans la presse flamande.

“J’ai déjà reçu une centaine de messages de la part de gens qui croyaient à peine à mon histoire”, explique encore stupéfait Danny Brossé, le patron du centre funéraire Brossé-Ter Meersen à Heusden, dans le Limbourg. Les faits remontent à samedi midi, lorsqu’un de ses collaborateurs est mis à l’amende au centre de Gentbrugge. Le conducteur avait en réalité simplement garé le corbillard devant l’église Saint-Simon et Saint-Judas où il avait acheminé le corps, en attendant la fin des funérailles. L’amende stipule que faute de ticket de parking valide, l’entreprise doit s’acquitter de la somme de 30 euros. 

“Je refuse de payer ce montant”, s’insurge le chef d’entreprise. “Je fournis des services funéraires depuis 43 ans et jamais je n’ai vu une chose pareille. C’est tout bonnement scandaleux que des préposés au stationnement osent faire cela. Où devons-nous donc nous garer? Sous le viaduc, à trois kilomètres d’ici, et porter le cercueil jusqu’ici?”, s’exclame le professionnel scandalisé.

Filip Watteeuw, échevin Groen de la Mobilité à Gentbrugge, s’est depuis lors chargé d’enquêter sur la situation. “Ce n’est évidemment pas de cette manière que nous voulons gérer le stationnement dans la ville. Il y a eu une erreur humaine et nous allons y remédier. Nous allons faire annuler cette amende et voir comment éviter qu’une telle situation ne se reproduise”, a-t-il réagi.

30 euros, voilà la somme réclamée aux pompes funèbres
Plein écran
30 euros, voilà la somme réclamée aux pompes funèbres © DR
  1. Une ambulance néerlandaise transportant une patiente bloquée à un péage belge: “Vous devez payer comme tout le monde”

    Une ambulance néerlandai­se transpor­tant une patiente bloquée à un péage belge: “Vous devez payer comme tout le monde”

    Deux ambulanciers néerlandais ont vécu une mauvaise expérience samedi soir à l’entrée du tunnel payant de Liefkenshoek, à Anvers. Leur véhicule médical, qui transportait un patient atteint du coronavirus, s’est vu refuser l’accès. Malgré l’urgence, ils n’ont pas été autorisés à passer sans s’acquitter au préalable d’une somme de 6 euros. Surréaliste.