Plein écran
Le ravin où le couple semble avoir glissé © Zoom.Tirol

Un couple de randonneurs belges perd la vie dans le Tyrol

Un drame s’est joué dans les Alpes autrichiennes le week-end dernier. Un couple de Belges qui faisait une randonnée en montagne est décédé. 

Les deux Belges, qui étaient férus de randonnée et fréquentaient la région du Tyrol depuis de nombreuses années, ont entrepris une balade en montagne dimanche midi depuis Schönwieskopf (village d’Obergurgl dans la vallée de l’Ötztal). L’alerte a été donnée en soirée lorsque les promeneurs, un homme de 82 ans et sa femme de 77 ans, ne sont pas revenus au village. 

Vers 21 heures, une opération de recherches a été entreprise mais le couple n’a pu être localisé par un hélicoptère des secours que lundi vers 16 heures. Le couple se trouvait en contrebas, au milieu des rochers, après une vraisemblable chute. “Les randonneurs belges ont dû perdre leur chemin, se sont retrouvés sur un terrain fort escarpé et ont glissé. Ils sont alors tombés dans une crevasse qui fait le lit de la rivière de Rotmoos trente mètres plus bas”, déclare Armin Achhorner des secours en montagne d’Obergurgl.

Les secouristes pensent que la dame âgée a fait une chute en premier lieu et que son mari, en tentant de la secourir, est tombé à son tour. Les deux Belges sont morts sur place. Leurs corps ont dû être remontés à l’aide de cordes. 

Plein écran
Le couple a été retrouvé à l'aide d'un hélicoptère © Zoom.Tirol

Ci-dessous, les chemins de randonnée partant de Gurgl et l’itinéraire probablement emprunté par les deux Belges. En rouge, l’endroit approximatif où ils ont fait une chute mortelle, non loin des cascades de Rotmoos, lieu privilégié par les touristes et randonneurs:

  1. Accusé d’avoir assassiné ses deux enfants, Eddy Michel passe aux aveux: “Horrible et irrécupérable”
    Mise à jour

    Accusé d’avoir assassiné ses deux enfants, Eddy Michel passe aux aveux: “Horrible et irrécupéra­ble”

    Eddy Michel, accusé d'avoir commis les assassinats de ses deux enfants, a reconnu lundi après-midi lors de son interrogatoire devant la cour d'assises de Liège avoir tué ses deux enfants, Timothé (4 ans) et Jules (6 ans). Il a affirmé qu'il n'était pas lui-même lors des faits et il a soutenu qu'il ne se souvenait pas de tous les gestes posés. Il a contesté avoir prémédité la mort de ses enfants.
  2. Rossées après le tennis ou pour apprendre le vélo: un père abusif encourt 18 mois de prison

    Rossées après le tennis ou pour apprendre le vélo: un père abusif encourt 18 mois de prison

    “J’ai peut-être été un papa un peu trop sévère”, a concédé B.D. devant son juge à Termonde ce lundi. Le père de famille de 42 ans de Saint-Gilles-Waes (Flandre Orientale) a tenté de nuancer les faits de maltraitances familiales qui lui sont reprochés. Le dossier à charge est pourtant lourd. Durant des années, l’homme aurait littéralement terrorisé ses filles nées en 2008 et 2012. Les petites filles auraient régulièrement reçu des coups de poing et de pied, tout comme leur mère. Le prévenu encourt une peine de 18 mois de prison.
  3. Un illusionniste et sa compagne disparaissent en mer du Nord: les recherches abandonnées

    Un illusion­nis­te et sa compagne disparais­sent en mer du Nord: les recherches abandon­nées

    Deux plongeurs belges ont disparu dimanche midi en mer du Nord. Le couple de Flamands avait plongé à la recherche de l’épave d'un navire lorsque sa trace a été perdue. Il s’agit d’un illusionniste de 53 ans, Kurt Huberecht, et de sa compagne de 36 ans, Nathalie Fiers. Les plongeurs qui les accompagnaient ont tout tenté pour les retrouver, en vain. Les secours ont aussitôt été avertis et un hélicoptère a ratissé la zone située entre les eaux françaises et belges mais l’arrêt des recherches a été décidé vers midi ce lundi: “Il faut être réaliste, les chances de survie sont trop minces”.