Plein écran
La prison de Saint-Gilles. © photo_news

Un détenu retrouvé dans une mare de sang à la prison de Saint-Gilles: que s'est-il passé?

Mise à jourUn détenu a été retrouvé mort jeudi matin à la prison de Saint-Gilles. Il s’agirait d’un meurtre perpétré par son compagnon de cellule. Le parquet de Bruxelles a indiqué vendredi matin qu’un juge d’instruction a été saisi et qu’une autopsie a été ordonnée.

Les faits ont eu lieu dans l’aile D de la prison, à savoir l’annexe psychiatrique, selon Het Laatste Nieuws. Hier matin, un détenu néerlandais attendant son procès pour vol a été emmené hors de sa cellule pour une consultation avec un psychiatre. C’est au retour de cette consultation que la victime aurait été découverte la gorge tranchée, à moitié recouverte sous un drap.

Le parquet a conclu, d’après les premières constatations, à un suicide, le codétenu se trouvant au cachot au moment des faits, écrit de son côté la Dernière Heure. Plus tard, une deuxième équipe est descendue sur les lieux, celle-ci soupçonnant cette fois ce même codétenu. Toujours d’après le quotidien bruxellois, le suspect aurait en effet confié au psychiatre de la prison qu’il comptait se venger de la victime et “lui faire la peau”. Une altercation entre les deux détenus aurait eu lieu entre les deux individus. 

L’arme du crime serait un couteau. Les deux détenus avaient dans leur cellule des couverts ordinaires, et non en plastique, croit également savoir HLN. 

Le suspect a été interrogé dans la soirée. L’enquête est en cours afin de déterminer les circonstances encore floues de ce décès. Vendredi, le parquet de Bruxelles s’est refusé à davantage de commentaires, notamment concernant l’éventuel suspect.

  1. “Coup de balayette et coups de poing” d’un éducateur sur des enfants en classe de neige
    Play
    Interview

    “Coup de balayette et coups de poing” d’un éducateur sur des enfants en classe de neige

    Marcinelle en Montagne est une initiative appréciée dans la région de Charleroi. Elle permet aux élèves des écoles communales de Charleroi, des écoles libres et de la Fédération Wallonie-Bruxelles présentes sur l’entité de Charleroi de partir au Mont Blanc entre les mois de janvier et mars. Mais cette année, un sérieux incident vient entacher le bon déroulement des opérations.
  2. “Neuf mois après mon mariage, ma mère a eu un enfant avec mon mari”

    “Neuf mois après mon mariage, ma mère a eu un enfant avec mon mari”

    Don et trahison. Lauren Wall, 34 ans, a pu compter sur le soutien de sa maman qui a financé son mariage. Leurs rapports se sont pourtant détériorés quelques semaines plus tard à peine, lorsque la Londonienne s’est aperçue que sa mère entretenait une liaison avec son mari. Une aventure qui s’est rapidement soldée par une naissance et qui a débouché sur un nouveau mariage quelques années plus tard. “J’ai assisté à cette cérémonie. C’était irréel de voir ma mère épouser mon ex-mari”, confie-t-elle, une décennie plus tard.