Plein écran
Supermarché Aldi, à Tertre © Google Maps

Un fait de roulage à l'origine du meurtre au Aldi de Tertre

Mise à jourUn homme de 50 ans a trouvé la mort le 5 novembre en fin de journée sur le parking du magasin Aldi à Saint-Ghislain. Le meurtre a été commis par un Dourois de 32 ans, porteur d’un bracelet électronique. Un fait de roulage serait à l’origine des faits, a indiqué le parquet de Mons.

William Guichart, 50 ans, a trouvé la mort le 5 novembre vers 18h00 sur le parking du magasin Aldi à Saint-Ghislain. Le parquet de Mons a indiqué lundi que le principal suspect du meurtre est un Dourois né en 1987. Un fait de roulage serait à l’origine des faits. La victime a été violemment et à plusieurs reprises frappée sur le parking du magasin et est tombée au sol. En redémarrant, l’auteur des faits a heurté la victime qui est décédée sur les lieux.

Le parquet de Mons a indiqué lundi que des témoins devaient encore être entendus pour connaître les circonstances et les causes précises de la mort de William Guichart. Les résultats de l’autopsie ne sont pas encore connus.

L’auteur présumé des faits portait un bracelet électronique, qui devait être enlevé le lendemain du meurtre. Le suspect, connu de la justice, avait déjà été condamné deux fois à quatre ans de prison pour des faits de vol avec violence commis en 2013 et en 2014. Placé sous mandat d’arrêt pour meurtre, il devait passer mardi devant la chambre du conseil de Tournai qui devait statuer sur son maintien en détention.

Le parquet de Tournai a confirmé mardi le maintien en détention du suspect.

  1. “Tu crois que papa est sur une île?”: après la disparition d'un couple de plongeurs, le fils espère encore

    “Tu crois que papa est sur une île?”: après la dispariti­on d'un couple de plongeurs, le fils espère encore

    Deux plongeurs belges ont disparu le 15 septembre dernier en mer du Nord. Le prestidigitateur Kurt Huberecht (53 ans) et sa compagne Nathalie Fiers (36 ans) avaient plongé en quête de l’épave d’un navire lorsque leur trace avait été perdue. Trois mois plus tard, les recherches pour retrouver ce couple de Flamands ont été définitivement arrêtées. “Même si nous comprenons cette décision, c’est quand même très difficile”, a confié la mère de Kurt à nos confrères de Het Laatste Nieuws. “Nous nous accrochons à cette étincelle d’espoir que leurs corps remonteront encore à la surface”.