Plein écran
© thinkstock

Un footballeur amateur suspendu 25 ans pour avoir frappé un arbitre

Un joueur de l'équipe réserve du club de football amateur de Sermaises (Loiret) a écopé d'une suspension de 25 ans pour avoir frappé un arbitre lors d'un match, a-t-on appris vendredi auprès de la commission de discipline du district du Loiret.

Le mis en cause, qui avait frappé l'arbitre au visage en fin de match le 2 février, a écopé de 25 années de suspension de licence, "avec interdiction d'en souscrire dans une autre discipline durant cette période", a indiqué Bernard Bourillon, le président du district dans le Loiret, à un correspondant de l'AFP.

"On lutte tous les week-ends contre la violence. Avec cette décision, on espère que les présidents de club vont réagir, il ne faut pas que cela se reproduise, c'est intolérable, inacceptable", a-t-il ajouté.

Deux autres joueurs de Sermaises, qui avaient proféré des "menaces et intimidations" envers l'arbitre, ont eux été condamnés à deux et trois ans de suspension, tandis que l'équipe réserve a été exclue pour le reste de la saison.

  1. La police de Charleroi a eu la main lourde le week-end passé: “Ce n’est pas faute d’avoir prévenu”
    Interview

    La police de Charleroi a eu la main lourde le week-end passé: “Ce n’est pas faute d’avoir prévenu”

    Le beau temps était annoncé le week-end passé. Il était bien au rendez-vous pour la première fois de l’année. De quoi inciter les gens à sortir de chez eux! Pourtant, les règles de confinement destinées à ralentir la propagation du coronavirus sont toujours d’application en Belgique. Les sorties sont autorisées sous certaines conditions. Mais la police de Charleroi a constaté que celles-ci n’ont pas vraiment été suivies.