Le suspect s'est rendu à la police.
Plein écran
Le suspect s'est rendu à la police. © Lieven Samyn.

Un homme sort un couteau à la maison communale d’Ypres: le suspect, en larmes, a été arrêté

Mise à jourUn homme a sorti un couteau jeudi matin dans l’hôtel de ville d’Ypres (Flandre occidentale), ce qui a mené à la fermeture du bâtiment ainsi qu’à son évacuation, a indiqué la police locale. Le suspect a été interpellé par la police,

  1. Un virement bancaire erroné: voici comment rectifier votre erreur sans subir de pertes
    Guide-epargne.be

    Un virement bancaire erroné: voici comment rectifier votre erreur sans subir de pertes

    Une erreur est vite commise, mais s’il s’agit d’un virement bancaire, on panique rapidement. Quelques exemples: vous avez inséré un 0 de trop dans le montant à payer ou vous n’avez pas introduit le bon numéro de compte. Heureusement, il est fort probable que vous pourrez récupérer votre argent. Ci-dessous, Guide-epargne.be vous explique quelles démarches vous devez entreprendre.
  2. Vous êtes en kot d'étudiant ? Voici les formules internet qui vous feront économiser pas mal d'argent par mois
    Montelco

    Vous êtes en kot d'étudiant ? Voici les formules internet qui vous feront économiser pas mal d'argent par mois

    Vous vivrez en kot à la rentrée ? Les étudiants bénéficient d’une réduction sur leur abonnement internet auprès de différents opérateurs. Vous n’avez besoin que de deux choses : une carte d’étudiant officielle et une adresse mail de votre haute école ou université. Vous pouvez aussi opter pour un opérateur qui casse les prix. Avant de prendre une décision, mieux vaut jeter un coup d’œil à votre consommation personnelle. MonTelco.be liste pour vous les principales options.
  3. Un jeune Anderlusien accusé d’avoir violé son frère et sa sœur: 10 ans de prison requis

    Un jeune Anderlu­sien accusé d’avoir violé son frère et sa sœur: 10 ans de prison requis

    Le ministère public a requis mardi, devant la cour d'appel du Hainaut, une peine de dix ans de prison à l'encontre d'un jeune homme, condamné en première instance à huit ans de prison pour des faits de viols commis sur son frère et sa sœur. L'avocat général a également demandé la confirmation de la culpabilité des parents et de la tante pour non-assistance à personne en danger. Les parents avaient écopé, en première instance, d'un an de prison alors que la tante avait bénéficié de la suspension du prononcé.