Plein écran
La voiture a fini sa course dans le jardin avant d’une maison. © Kristof Pieters

Un jeune père de famille meurt après un malaise au volant

La victime laisse une petite fille de deux ans et une femme enceinte de huit mois derrière lui.

Un véritable drame s'est produit très tôt ce vendredi matin à Tamise (Flandre-Orientale), relate Het Laatste Nieuws. Un homme de 39 ans a fait un malaise alors qu’il se trouvait au volant de sa voiture pour aller travailler au port d’Anvers. Le véhicule a terminé sa course dans le jardin avant d’une habitation.

Réveillée par le bruit causé par l’accident, une riveraine est sortie de sa maison pour voir ce qu’il s’était passé. “Nous nous sommes précipités près de la voiture avec mon mari et d’autres voisins”, témoigne-t-elle au journal flamand. “Le conducteur était assis au volant, immobile. Après plusieurs tentatives, nous avons réussi à l'extraire de sa voiture et nous avons tenté de le réanimer. Les services d’urgence ont pris le relais une fois sur place.”

Malheureusement, les secours n’ont pas pu sauver la victime, qui est décédée sur place. Un médecin légiste et un expert ont été dépêchés sur les lieux. Après enquête, il est apparu que la victime a fait un malaise et est décédée de mort naturelle. Ce jeune papa de 39 ans à peine laisse une petite fille de deux ans et une femme enceinte de huit mois derrière lui.

Plein écran
© Kristof Pieters
  1. “Tu crois que papa est sur une île?”: après la disparition d'un couple de plongeurs, le fils espère encore

    “Tu crois que papa est sur une île?”: après la dispariti­on d'un couple de plongeurs, le fils espère encore

    Deux plongeurs belges ont disparu le 15 septembre dernier en mer du Nord. Le prestidigitateur Kurt Huberecht (53 ans) et sa compagne Nathalie Fiers (36 ans) avaient plongé en quête de l’épave d’un navire lorsque leur trace avait été perdue. Trois mois plus tard, les recherches pour retrouver ce couple de Flamands ont été définitivement arrêtées. “Même si nous comprenons cette décision, c’est quand même très difficile”, a confié la mère de Kurt à nos confrères de Het Laatste Nieuws. “Nous nous accrochons à cette étincelle d’espoir que leurs corps remonteront encore à la surface”.