Illustration
Plein écran
Illustration © Getty Images

Un père accusé d’avoir écrasé un verre sur le crâne de son bébé: l’homme s’est rendu volontairement à la police

Mise à jourUn terrible drame s’est produit dans une pizzeria de Herstal. Un père est suspecté de tentative de meurtre sur un nouveau-né. Il aurait grièvement blessé son bébé avec un verre cassé dans un contexte qui reste à déterminer. L’homme se défend d’avoir commis cet acte terrible volontairement. Après avoir fui, il s’est finalement rendu au commissariat de police où il est actuellement entendu.

Un drame familial s’est produit, ce mardi 25 février, dans un restaurant herstalien. Christian, un père de 26 ans, est accusé par des proches, notamment l’entourage de la  mère de sa fille Milane, 2 mois, d’avoir grièvement blessé le bébé lors d'une dispute dans le restaurant mardi soir.

Le jeune homme aurait fait irruption dans la pizzeria où se trouvaient son ex-compagne, le bébé et au moins un ami de la mère de l’enfant. Selon plusieurs médias, il y aurait également d’autres témoins de la scène au cours de laquelle le père aurait, dans un accès de colère, brisé un verre sur la table et écrasé les tessons sur le crâne de l’enfant. De graves blessures qui l’auraient conduite à l’hôpital où ses jours seraient encore considérés en danger, selon plusieurs sources. 

L’entourage de la mère et le père se rejettent la faute sur Facebook. Certains accusent le père, via des publications, d’avoir intenté aux jours de son propre enfant et ce de manière intentionnelle. Il affirme, lui, que les faits sont purement accidentels : il aurait malencontreusement touché sa fille lors d'une bagarre. Du côté de la partie adverse on estime que l’accusé a voulu tuer le bébé.

Plein écran
© Facebook

Depuis, Christian semble avoir supprimé son profil Facebook ou, du moins, l’avoir rendu inaccessible. Il continue toutefois à recevoir le soutien de proches et d’amis qui ne le croient pas capable d’un tel acte. Un avis qui n’est pas partagé par l’entourage de la mère de la petite Milane qui qualifie l’homme de “manipulateur” ou jugent qu'il “n’est pas quelqu’un de bien”

Après avoir fui la scène où ces dramatiques faits se sont déroulés, Christian s’est rendu de lui-même au commissariat de police de Herstal, ce mercredi. Les forces de l’ordre locales indiquent, par ailleurs, qu’il est actuellement entendu.

Retrouvez ici toute l’actualité de la région liégeoise.