Un petit garçon de 11 ans mortellement percuté par un camion

mise à jourUn jeune garçon de 11 ans est décédé mercredi matin à Alost après avoir été heurté par un camion, indique la police locale.

L'accident s'est produit vers 8 heures sur le parking de la société Tereos. Les circonstances exactes de l'accident font toujours l'objet d'une enquête, a déclaré la porte-parole de la police locale, Katrien Ottevaere. “On ne sait pas encore si l'accident s'est produit sur le parking ou dans la rue. Selon les premières constatations, le garçon se trouvait, à un certain moment, devant le camion à l'arrêt. Puis celui-ci s'est déplacé et a heurté l'enfant.”

La victime est décédée sur le coup. Le parquet de Flandre orientale section Termonde a dépêché un expert de la circulation pour enquêter sur les faits.

“Le conducteur du camion, un homme âgé de 31 ans et de nationalité polonaise, a été testé négativement à l’alcool et aux drogues. Il était en état de choc”, a précisé le parquet. Le chauffeur n’aurait pas remarqué l’enfant, qui était accompagné de sa mère, de son frère et de sa soeur.

“Je n’oublierai jamais”, a commenté une femme qui a été témoin de l’accident, citée par HLN. “Le cri. Le désespoir du chauffeur. La soeur que j’ai tenue dans mes bras et qui appelle son petit frère (...) Entendre la mère”, a écrit Lisa Gabriëls sur Facebook. “Un tragique accident, comme on dit. Mais avec une responsabilité. J’y passe tous les jours, comme beaucoup. Avec mes enfants. Et je cherche le regard des chauffeurs (...) C’était tellement évident, depuis des années, qu’un accident arriverait. Ce n’est pas la faute du chauffeur. Mais bien de la ville d’Alost. Mettez une barrière. Changez les heures d’arrivée, veillez à éviter l’heure de pointe. Déplacez le site (...) Maintenant, c’est trop tard”, regrette l’Alostoise au sujet de l’endroit réputé dangereux.

Plein écran
L’accident s’est produit dans le centre d’Alost © RLA
Plein écran
© RLA
Plein écran
© RLA
Plein écran
© RLA
  1. Le dénonciateur de l'assassin de Julie Van Espen condamné pour un vol à main armée

    Le dénoncia­teur de l'assassin de Julie Van Espen condamné pour un vol à main armée

    L'homme qui avait mis les enquêteurs sur la piste de l'assassin de Julie Van Espen a été condamné lundi par le tribunal correctionnel de Louvain à une peine de travaux d'intérêt général de 220 heures pour un vol à main armée. Avec un couteau, A.A. avait menacé un trafiquant de drogue dans sa maison de Haacht au cours de l'été 2016. Le ministère public avait requis trois ans de prison contre le prévenu.