Plein écran
Daniel Pax © DR

Un retraité flamand “battu à mort” en Espagne: un meurtre homophobe?

La police espagnole enquête sur le meurtre d’un retraité flamand. Le corps sans vie de Daniel Pax (77 ans) a été retrouvé dans son garage quelques jours après son décès. Sa cousine pense qu’il pourrait s’agir d’un meurtre homophobe.

Daniel Pax avait décidé de quitter Anvers et la Belgique pour passer sa retraite en Espagne, près d’Alicante. “Il a toujours aimé voyager”, se souvient sa cousine Lily. Daniel ne met pas longtemps à s’intégrer: il se fait des amis, rejoint des groupes de musiques, et continue de s’occuper de ses perroquets.

“Il était sociable et parlait à tout le monde. Il était connu pour jouer dans des bars où de nombreux touristes allaient danser”, assure au Nieuwsblad un habitué d’un café où Daniel jouait régulièrement de la musique.

“Daniel a été abattu dans son garage”

Malgré une retraite paisible, l’homme de 77 ans avait décidé de rentrer bientôt en Belgique. “Il s’est beaucoup amusé en Espagne. Mais maintenant qu’il vieillissait, il préférait vivre de nouveau près de sa famille. Sa mère est morte l’année dernière. Daniel et son frère avaient acheté un appartement sur la côte belge. Ils voulaient y emménager”, poursuit sa cousine.

Ce projet ne verra jamais le jour. Le corps sans vie de Daniel a été retrouvé jeudi dernier par un voisin qui s’inquiétait de voir la porte de son garage ouverte depuis plusieurs jours. La victime présentait des traces de coups. “Daniel a été abattu dans son garage, cela ne peut pas être autrement. Quelqu’un l’a battu à mort puis a volé sa Mercedes”, estime Lily.

Selon ses proches, le meurtre pourrait être à caractère homophobe. “Daniel a su très tôt qu’il était gay”, raconte sa cousine. Autre hypothèse avancée par sa famille: l’agresseur pourrait être une connaissance du retraité. “Daniel vivait dans un endroit sécurisé. Vous ne pouvez pas entrer comme ça par la porte. Aussi, un voleur de voitures professionnel laisserait le propriétaire en vie”, s’interroge-t-elle.