Une adolescente interpellée à l'école en possession d’un couteau à Liège

Une jeune fille d’une quinzaine d’années interpellée vendredi après-midi en possession d’un couteau à l’Athénée Royal Agri-Saint-Georges, à Saint-Georges-sur-Meuse (Liège), n’a menacé personne, a précisé en début de soirée la sous-directrice de l’école, Stéphanie Luyckx.

Plein écran
© Google Maps

Scolarisée dans cet établissement, la jeune fille s’est montrée énervée et y a exhibé un couteau de cuisine. La police Meuse Hesbaye a été appelée vers 16h00 sur place et y a intercepté l’élève, toujours en possession de l’arme. Selon le commissaire, la jeune fille n’a pas résisté au moment de son interpellation, a obtempéré aux injonctions des agents de police sur place et l’opération s’est déroulée dans le calme. Aucun blessé n’a été à déplorer.

Pour la sous-directrice de l’école, les faits ont toujours été sous contrôle. “Personne n’a été menacé par l’étudiante, même pas la directrice, et la sécurité à l’intérieur de l’établissement n’a jamais été remise en cause”, assure Stéphanie Luyckx. “Des rumeurs ont été propagées par certaines personnes, mais je tiens à rassurer les gens: tout le monde va très bien et on en fait une montagne pour pas grand-chose.”

L’adolescente a été emmenée au commissariat de police pour être auditionnée. Des agents se sont rendus à l’Athénée pour récolter les témoignages de la directrice et d’éventuels témoins.

  1. Une ambulance néerlandaise transportant une patiente bloquée à un péage belge: “Vous devez payer comme tout le monde”

    Une ambulance néerlandai­se transpor­tant une patiente bloquée à un péage belge: “Vous devez payer comme tout le monde”

    Deux ambulanciers néerlandais ont vécu une mauvaise expérience samedi soir à l’entrée du tunnel payant de Liefkenshoek, à Anvers. Leur véhicule médical, qui transportait un patient atteint du coronavirus, s’est vu refuser l’accès. Malgré l’urgence, ils n’ont pas été autorisés à passer sans s’acquitter au préalable d’une somme de 6 euros. Surréaliste.