Plein écran
© Facebook 'Looking for Théo Hayez'

Une Australienne croit avoir vu Théo Hayez: “Il avait l’air mort”

Une Australienne a-t-elle vu le corps de Théo Hayez sur le bord d’une route? Son témoignage est en tous les cas interpellant.

Leesa Horn, une esthéticienne originaire du Queensland, est persuadée d’avoir vu le 2 juin – soit trois jours après le dernier signalement de Théo Hayez – le corps du jeune homme allongé sur le bord de la route. “Je conduisais vers le sud, sur la Pacific Highway, juste après Coffs Harbour (à environ 240 km de Byron Bay), lorsqu’un homme d’une trentaine d’années m’a fait signe. Il était debout, à côté d’un autre homme, allongé sur le sol et qui avait l’air mort “, a-t-elle confié à The Australian.

Au lieu de s’arrêter pour lui venir en aide, elle a préféré continuer sa route parce qu’elle avait “le sentiment que quelque chose clochait”. “Il était environ 4h30 du matin, il faisait noir, et il n’y avait personne d’autre sur la route”, tient-elle à préciser.

“Je me suis mise à pleurer quand je suis partie parce que quelqu’un était peut-être blessé et avait besoin d’aide. Je ne savais pas ce que je devais faire, donc j’ai prévenu la police. Je suis sûre que l’homme allongé par terre était Théo”, prolonge-t-elle. Selon Horn, la victime présumée portait les mêmes vêtements que ceux portés par Théo le jour de sa disparition.

Plein écran
Theo Hayez © VTM

Les policiers de Coffs Harbour ont rappelé la femme pour lui annoncer qu’ils n’avaient retrouvé aucun corps le long de cette route. Le jour même des faits, elle avait posté une vidéo sur Facebook pour expliquer ce qui lui était arrivé. C’est quand la disparition de Théo a fait la Une des journaux et que les images de vidéosurveillance ont été dévoilées qu’elle a fait le lien avec sa mésaventure.

Le détective privé Ken Gamble, qui a été engagé par la famille Hayez pour enquêter sur sa disparition, n’a obtenu aucune information de la part des autorités sur l’enquête mais estime qu’il faut éclaircir ce témoignage, même si les faits n’ont peut-être aucun lien avec la disparition de Théo.

Enquête parallèle

Pour rappel, les recherches officielles ont été stoppées en septembre. David Murray, un journaliste australien, mène une enquête parallèle à celle des autorités australiennes pour tenter de savoir ce qui est arrivé au jeune Belge, disparu en Australie depuis le 31 mai. Son enquête a été baptisée “The Lighthouse” (“Le Phare” en français) car le correspondant est convaincu que le touriste belge a disparu à proximité de cet endroit. Tous les vendredis, il publie un reportage audio ou un podcast dans lequel il dévoile ses nouvelles pistes.