Le SEDEE a procédé à la neutralisation de la bombe
Plein écran
Le SEDEE a procédé à la neutralisation de la bombe © BELGAONTHESPOT

Une bombe de la Deuxième Guerre mondiale neutralisée à Maasmechelen

Les habitants des logements environnant la bombe datant de la Deuxième Guerre mondiale trouvée à Maasmechelen ont pu regagner leurs logements respectifs, mercredi après-midi. Ils avaient dû évacuer la zone dans la matinée, après la découverte de l'engin lors de travaux d'excavation. De fabrication américaine, ce dernier renfermait une vingtaine de kilogrammes d'explosifs. 

Le Service d'enlèvement et de destruction d'engins explosifs (SEDEE) de l'armée a procédé au désarmement des deux détonateurs dans un bois proche, avant d'emmener l'engin.

Après la découverte de la bombe aérienne, à environ 1m50 sous terre, il avait été décidé de faire évacuer les habitations dans un rayon de 180 mètres alentour. La police locale de la zone Lanaken-Maasmechelen était venue avec plusieurs équipes pour boucler le secteur et les agents avaient sonné à une cinquantaine de logements pour demander aux résidents de quitter les lieux temporairement.

Le SEDEE s'est donc chargé de mettre hors-service les deux détonateurs présents à l'avant et à l'arrière de l'engin explosif, après quoi il l'a emmené. Enfin, les riverains ont reçu l'autorisation de réintégrer leurs maisons peu avant 14h00.

  1. Une ambulance néerlandaise transportant une patiente bloquée à un péage belge: “Vous devez payer comme tout le monde”

    Une ambulance néerlandai­se transpor­tant une patiente bloquée à un péage belge: “Vous devez payer comme tout le monde”

    Deux ambulanciers néerlandais ont vécu une mauvaise expérience samedi soir à l’entrée du tunnel payant de Liefkenshoek, à Anvers. Leur véhicule médical, qui transportait un patient atteint du coronavirus, s’est vu refuser l’accès. Malgré l’urgence, ils n’ont pas été autorisés à passer sans s’acquitter au préalable d’une somme de 6 euros. Surréaliste.