La boulangerie Dumont à Vencimont est contrainte de fermer boutique après avoir vu sa facture d’électricité littéralement exploser.
Plein écran
La boulangerie Dumont à Vencimont est contrainte de fermer boutique après avoir vu sa facture d’électricité littéralement exploser. © Google Street View/ Boulangerie Dumont

Une boulangerie doit fermer à cause de l’explosion de sa facture d’électricité: “De 1.860 à 11.836 euros, c’est un assassinat”

La boulangerie Dumont à Vencimont (Gedinne) est contrainte de fermer boutique après avoir vu sa facture d’électricité mensuelle passer de 1.860 à 11.836 euros. “Ce n'est pas une augmentation, c'est un assassinat”, dénoncent, dépités, les gérants de l'établissement sur Facebook.

  1. “Ne venez pas sucer notre énergie”: la colère de Julie face aux clients qui profitent de l’électricité de son café
    Interview

    “Ne venez pas sucer notre énergie”: la colère de Julie face aux clients qui profitent de l’électricité de son café

    Face à l’explosion des tarifs énergétiques, un nouveau phénomène semble prendre de l’ampleur. Julie, à la tête du café bruxellois “Spread The Moon”, voit depuis plusieurs jours des clients pousser la porte de son établissement, un ordinateur déchargé sous le bras. “Ces personnes viennent clairement pour profiter de mon électricité”, s’insurge la jeune femme de 29 ans.
  2. Votre assurance incendie couvre-t-elle aussi vos belles collections de timbres, d'œuvres d'art ou de livres ? Et comment les protéger au mieux ?
    Independer

    Votre assurance incendie cou­vre-t-el­le aussi vos belles collecti­ons de timbres, d'œuvres d'art ou de livres ? Et comment les protéger au mieux ?

    Certains d’entre nous gardent de vrais trésors chez eux : une collection de timbres de valeur, une œuvre d’art exclusive ou encore un livre ancien unique. Ces collections sont-elles couvertes par l’assurance incendie ordinaire ? Ou devez-vous entreprendre d’autres formalités pour protéger ces biens comme il se doit ? Independer.be vous conseille.