Plein écran
Théo Hayez a disparu le 31 mai à Byron Bay, en Australie. © EPA

Une casquette qui pourrait avoir appartenu à Théo Hayez a été retrouvée: des analyses ADN en cours

Une casquette qui pourrait être celle du jeune Belge lors de sa disparition à Byron Bay, en Australie, a été retrouvée, rapporte le Daily Telegraph. Des tests ADN sont en cours, nous confirme le porte-parole du parquet fédéral contacté par nos soins. Pour l’instant, précise-t-il, il n’est absolument pas certain que l’accessoire appartienne à Théo Hayez. 

La casquette a été découverte près du lieu de disparition de Théo par des volontaires qui effectuaient une battue. Des analyses ADN sont effectuées afin de déterminer si cette casquette, qui présente des similitudes avec celle du Belge de 18 ans, est bel et bien la sienne. Le jeune homme est introuvable depuis le 31 mai dernier et ce malgré d’intenses recherches menées par les autorités locales et des volontaires.

L'espoir de retrouver Théo vivant est désormais très mince. La police a d’ailleurs arrêté les recherches, mais l’enquête continue de suivre son cours. La piste la plus probable est une baignade nocturne qui aurait mal tourné. Les parents du Belge d’Overijse, qui participaient activement aux recherches près de Byron Bay, sont finalement rentrés en Belgique samedi dernier tandis que la police affirme “avoir cherché partout où l’on pouvait chercher”. 

La rumeur alarmiste du tueur en série

À l’heure d’écrire ces lignes, une rumeur circule dans la presse. Selon le psychologue judiciaire australien Tim Watson-Munro, Théo Hayez ainsi qu’un jeune Français et un Britannique pourraient également “tous les trois être les victimes d’un tueur en série”, avance-t-il dans les médias australiens et britanniques. Les trois jeunes hommes ont en effet disparu à quelques mois d’intervalle dans des lieux relativement proches (N.D.LR. 770 km séparent tout de même ces deux lieux). Erwan Ferrieux, 21 ans, et le Britannique Hugo Palmer, 20 ans, avaient eux été vus ensemble pour la dernière fois en février dernier à Shelly Beach, plage pittoresque proche de Sydney, avant de disparaître. “ll serait naïf d’appeler cela une coïncidence”, estime le psychologue. 

“La probabilité que trois backpackers disparaissent dans la même région dans un court laps de temps est statistiquement très improbable. Nous savons que les tueurs en série ciblent des personnes vulnérables ou des personnes dont la disparition ne sera pas immédiatement remarquée”, poursuit l’expert qui a évalué le comportement de certains des criminels les plus notoires d’Australie au cours des 40 dernières années.

La police ne fait pas de lien entre les deux affaires

Mais la police de Nouvelle-Galles du Sud refuse d’abonder dans le sens de cette rumeur: selon elle, il n’y a actuellement aucune preuve de mort violente dans le cas d’Erwan Ferrieux, le jeune Français dont des os semblent avoir été retrouvés en juin, ni d’indice de crime dans l’affaire de la disparition d’Hugo Palmer, d'une part, et de Théo Hayez, d’autre part. C'est pourquoi elle ne lie pas la disparition du Belge à la double disparition du Français et du Britannique pour l’instant. Le parquet fédéral belge chargé de suivre le dossier de Théo Hayez nous le confirme: “À l’heure actuelle, absolument rien ne nous permet de lier les deux affaires”, balaie le porte-parole laconiquement. Il convient donc de ne pas donner trop de crédit à cette hypothèse.