Photo d'illustration.
Plein écran
Photo d'illustration. © Getty Images/Image Source

Une femme arrêtée pour l'homicide involontaire de son fils de deux ans

Un juge d'instruction à Bruges a placé sous mandat d'arrêt une femme suspectée de l'homicide involontaire de son fils âgé de deux ans, a indiqué mardi le parquet brugeois. L'enfant est décédé il y a près de dix jours à Torhout (Flandre occidentale).

Le bambin a perdu la vie le 16 février. Le parquet n'a pas souhaité communiquer les circonstances précises du décès. L'enquête a toutefois déterminé que la mort du garçon pourrait être la conséquence d'un homicide involontaire. La mère de l'enfant a été interpellée.

Elle a été présentée mardi matin au juge d'instruction qui l'a placée sous mandat d'arrêt pour homicide involontaire. En d'autres termes, elle est soupçonnée d'un manque de prudence ou de précaution mais sans intention de blesser son fils ou de le tuer. 

La suspecte comparaîtra vendredi devant la chambre du conseil à Bruges, qui devra décider de prolonger ou non la détention préventive. La peine maximale pour un homicide involontaire est de deux ans de prison. 

  1. La police de Charleroi a eu la main lourde le week-end passé: “Ce n’est pas faute d’avoir prévenu”
    Interview

    La police de Charleroi a eu la main lourde le week-end passé: “Ce n’est pas faute d’avoir prévenu”

    Le beau temps était annoncé le week-end passé. Il était bien au rendez-vous pour la première fois de l’année. De quoi inciter les gens à sortir de chez eux! Pourtant, les règles de confinement destinées à ralentir la propagation du coronavirus sont toujours d’application en Belgique. Les sorties sont autorisées sous certaines conditions. Mais la police de Charleroi a constaté que celles-ci n’ont pas vraiment été suivies.