Amber Kyzer, l’ex-femme de Timothy Jones
Plein écran
Amber Kyzer, l’ex-femme de Timothy Jones © AP

Une femme plaide pour l’homme qui a tué ses cinq enfants

L’Américain Timothy Jones a été reconnu coupable du meurtre de ses enfants. La justice de l'État de Caroline du Sud risque aujourd'hui de le condamner à mort.

Timothy Jones, essuyant ses larmes lors du procès.
Plein écran
Timothy Jones, essuyant ses larmes lors du procès. © AP

Comme nous vous le disions ici, Timothy Jones n’a jamais supporté sa séparation avec la mère de ses enfants. Depuis quelque temps, sa famille et ses proches ont décelé chez lui des comportements troublants et se sont inquiétés devant son engagement dans une communauté religieuse où les adeptes “se roulaient par terre”, pendant les cultes.

Pitié

Amber Kyzer
Plein écran
Amber Kyzer © AP

Amber Kyzer, la mère des enfants assassinés, a fondu en larmes lors de son audition au procès. Malgré les circonstances et la fin tragique qu’ont connu ses enfants, elle réclame de la clémence pour son ex-mari, tandis que les procureurs plaident pour la peine de mort. Elle reconnaît que son ex-mari n’a montré aucune pitié envers ses enfants, mais que ces derniers, eux, l’aimaient. Elle s’est ensuite effondrée en criant “mes bébés”.

“Une voix de gremlin en colère”

Timothy Jones, lors de son arrestation, en 2014.
Plein écran
Timothy Jones, lors de son arrestation, en 2014. © AP

Timothy Jones a forcé un de ses fils à faire de l’exercice jusqu’à l’épuisement, avant d’étrangler ses quatre frères et sœurs, de sang froid. Il les a ensuite transportés dans son coffre, pendant neuf jours, avant de les jeter sur un chemin de terre, à la merci des animaux sauvages. C’est un randonneur qui les a trouvés, deux semaines après que le meurtrier ait été arrêté en état d’ébriété, une odeur de décomposition planant dans sa voiture. 

Le cas est décrit comme l’un des plus horribles de l’histoire de l'État américain. Lors de son procès, Timothy Jones a déclaré qu'une voix de gremlin en colère lui avait dit de la faire.

Citation

Si je pouvais lui arracher le visage, je le ferais. La mère en moi crie: ‘faites le frire’. Mais je n’ai pas le droit de mettre la vie de quiconque entre mes mains. Je suis fermement opposée à la peine de mort.

Amber kyzer

La garde des enfants

Timothy Jones a obtenu la garde de ses enfants après son divorce, car il disposait d’un bon emploi, en tant qu’ingénieur dans le secteur de l’informatique. La mère n’avait, à l’époque, ni travail, ni voiture. Elle voyait ses enfants tous les samedis, dans un restaurant. Elle pensait alors que c’était la meilleure décision à prendre pour eux.

Timothy Jones
Plein écran
Timothy Jones © ap
  1. La rançon du kidnapping de l’enfant enlevé à Genk devait-elle servir à financer le terrorisme?
    Play

    La rançon du kidnapping de l’enfant enlevé à Genk de­vait-el­le servir à financer le terrorisme?

    Un garçon de 13 ans enlevé chez lui par un groupe d’hommes lourdement armés et masqués dans la nuit du lundi 20 au mardi 21 avril a été libéré cette nuit, après des négociations opérées pendant des semaines entre la famille et les ravisseurs, qui exigeaient une importante rançon (5 millions d’euros selon certains médias). Il apparaît désormais, selon plusieurs médias, que les ravisseurs sont en réalité tous liés à la mouvance salafiste et djihadiste. Il ne s’agit donc peut-être pas d’un simple règlement de comptes lié à la drogue.