Plein écran
© Capture d'écran Gofundme

Une grand-mère ébouillante sa petite-fille “pas sage”

Aux États-Unis dans le Tennessee, une grand-mère a plongé le pied de sa petite-fille dans de l’eau bouillante car elle ne parvenait pas à la calmer. L’enfant risque l’amputation. 

Le  11 août dernier, Brittany Smith, une mère de trois enfants, a voulu emmener ses deux aînés nager. La cadette Kaylee n’ayant que deux ans, la mère décide de la confier à la mère de son fiancé qui garde régulièrement les enfants. Mais quelques instants après avoir déposé sa fille, Brittany Smith reçoit un appel de sa belle-mère lui demandant de revenir de toute urgence. “Au téléphone, je pouvais entendre Kaylee en train de hurler”, a-t-elle raconté à la chaine de télévision ABC 2.

Sur place, elle découvre sa fille en pleurs, le pied gravement brûlé. Sa belle-mère déclare d’abord avoir laissé Kaylee seule dans son bain, avant d’avouer avoir plongé le pied de l’enfant dans de l’eau bouillante car elle n’était pas sage. Elle s’est justifiée en expliquant avoir passé une mauvaise journée.

Kaylee a immédiatement été emmenée à l’hôpital. Malheureusement, la jeune enfant présente un risque important d’infection et pourrait être amputée. Plusieurs opérations médicales ont déjà été menées pour tenter de sauver son pied mais les chances sont minces. “C’est terrible, très stressant. Elle souffre beaucoup”, a confié Brittany Smith au quotidien britannique Metro. Pour soutenir financièrement les jeunes parents et couvrir les frais médicaux de Kaylee, une cagnotte a vu le jour sur internet.

De son côté, la grand-mère a été arrêtée. Elle est accusée de violence et de maltraitance aggravées contre un enfant. 

  1. Un ouvrier décède suite à une manœuvre d’un collègue: “Une heure avant, son père lui disait encore d'être prudent”

    Un ouvrier décède suite à une manœuvre d’un collègue: “Une heure avant, son père lui disait encore d'être prudent”

    Un ouvrier âgé de 36 ans et originaire de Dessel est décédé mercredi lors d’un accident de travail sur un chantier à Lommel, dans la province de Limbourg, a relaté HLN. Suite à une manoeuvre d’un collègue, Marc De Coninck s’est retrouvé sous une poutre de 2,5 tonnes. “Une heure plus tôt, son père lui envoyait encore un sms lui disant qu’il devait être prudent. Puis survient un accident si stupide”, a témoigné l’employeur de la victime.