Plein écran
Nordahl Lelandais au Studio 54, en 2012 © DR

Une photo de Nordahl Lelandais fait un rapprochement troublant

Une photo prise dans une boîte de nuit et montrant Nordahl Lelandais, mis en examen pour les meurtres de la petite Maëlys et du caporal Arthur Noyer, pourrait relancer l’enquête autour de la mort de Thomas Rauschkolb, un jeune homme de 18 ans retrouvé mort dans une rivière au lendemain d’une soirée passée dans ce même établissement, a avancé jeudi le quotidien français Le Parisien.

Le père de Thomas Rauschkolb a reçu la photo troublante en mars. On y aperçoit Nordahl Lelandais, identifiable par son physique et sa gourmette. Le cliché, publié en son temps sur Facebook, aurait été pris en août 2012 au Studio 54, à Grésy-sur-Aix en Savoie, dernier endroit où Thomas Rauschkolb a été vu vivant en décembre 2015.

“Rien ne dit que Lelandais n’y était pas aussi le jour de sa mort”, lance Francis Rauschkolb, père de Thomas, jugeant la piste crédible et faisant le rapprochement avec les circonstances de la mort du caporal Noyer, tué en sortant d’une boîte à proximité.

La mort de Thomas Rauschkolb avait été attribuée à une chute accidentelle, mais l’affaire compte néanmoins parmi la quarantaine de dossiers retenus par la cellule Ariane, chargée d’établir de possibles liens entre d’anciennes affaires et Nordahl Lelandais. Les gendarmes sont en possession de la photographie évoquée mais restent prudents.

  1. Accusé d’avoir assassiné ses deux enfants, Eddy Michel passe aux aveux: “Horrible et irrécupérable”
    Mise à jour

    Accusé d’avoir assassiné ses deux enfants, Eddy Michel passe aux aveux: “Horrible et irrécupéra­ble”

    Eddy Michel, accusé d'avoir commis les assassinats de ses deux enfants, a reconnu lundi après-midi lors de son interrogatoire devant la cour d'assises de Liège avoir tué ses deux enfants, Timothé (4 ans) et Jules (6 ans). Il a affirmé qu'il n'était pas lui-même lors des faits et il a soutenu qu'il ne se souvenait pas de tous les gestes posés. Il a contesté avoir prémédité la mort de ses enfants.
  1. Rossées après le tennis ou pour apprendre le vélo: un père abusif encourt 18 mois de prison

    Rossées après le tennis ou pour apprendre le vélo: un père abusif encourt 18 mois de prison

    “J’ai peut-être été un papa un peu trop sévère”, a concédé B.D. devant son juge à Termonde ce lundi. Le père de famille de 42 ans de Saint-Gilles-Waes (Flandre Orientale) a tenté de nuancer les faits de maltraitances familiales qui lui sont reprochés. Le dossier à charge est pourtant lourd. Durant des années, l’homme aurait littéralement terrorisé ses filles nées en 2008 et 2012. Les petites filles auraient régulièrement reçu des coups de poing et de pied, tout comme leur mère. Le prévenu encourt une peine de 18 mois de prison.
  2. Un illusionniste et sa compagne disparaissent en mer du Nord: les recherches abandonnées

    Un illusion­nis­te et sa compagne disparais­sent en mer du Nord: les recherches abandon­nées

    Deux plongeurs belges ont disparu dimanche midi en mer du Nord. Le couple de Flamands avait plongé à la recherche de l’épave d'un navire lorsque sa trace a été perdue. Il s’agit d’un illusionniste de 53 ans, Kurt Huberecht, et de sa compagne de 36 ans, Nathalie Fiers. Les plongeurs qui les accompagnaient ont tout tenté pour les retrouver, en vain. Les secours ont aussitôt été avertis et un hélicoptère a ratissé la zone située entre les eaux françaises et belges mais l’arrêt des recherches a été décidé vers midi ce lundi: “Il faut être réaliste, les chances de survie sont trop minces”.