Une proche d’Abrini condamnée à 3 ans pour terrorisme

Une Liégeoise âgée de 24 ans a été condamnée vendredi par le tribunal correctionnel de Liège à une peine de 3 ans de prison avec sursis et à une amende de 8.000 euros avec sursis pour avoir participé aux activités d'une organisation terroriste. 

Plein écran
Illustration. © Photo News

Cette cousine de Mohammed Abrini avait été interpelée sur l'île de Corfou alors qu'elle tentait de rejoindre la Syrie. La prévenue avait été interceptée dans un port grec le 18 août 2017. Cette jeune belge, cousine de Mohammed Abrini, impliqué dans les attentats de Paris et Bruxelles, avait tenté de rejoindre la Syrie à plusieurs reprises pour se joindre aux activités du groupe terroriste Etat islamique.

L'enquête avait démontré que la jeune femme était radicalisée et s'était livrée à une importante propagande en faveur de l'EI. Elle portait notamment le niqab, se montrait dérangée par la mixité pratiquée dans les écoles et prônait la charia tout en se montrant favorable à la mort en martyr. Sur internet, elle se réjouissait des différents attentats commis.

La prévenue avait aussi tenté, par une propagande sur les réseaux sociaux, de convaincre d'autres personnes de se joindre aux activités du groupe terroriste. En contact avec de nombreux djihadistes, elle avait bénéficié d'une filière organisée qui devait la conduire en Syrie, où elle devait épouser un combattant et rejoindre Omar Omsen dans l'optique de participer aux combats.

Le tribunal l'a condamnée à une peine de 3 ans de prison avec sursis pour le surplus de la détention préventive et à une amende de 8.000 euros avec sursis. Les juges ont tenu compte de sa volonté d'amendement et de son souhait de poursuivre des études.

  1. Perpétuité pour l'assassin d'une jeune touriste belge au Canada

    Perpétuité pour l'assassin d'une jeune touriste belge au Canada

    Sean McKenzie, un Canadien de 27 ans, a été condamné mardi à la prison à vie pour le viol et l'assassinat d’Amélie Sakkalis, une touriste belge de 28 ans, sauvagement tuée à l'été 2018 en Colombie britannique, rapporte le Vancouver Sun. L'homme, qui a reconnu les faits, est libérable à partir de 2042 mais restera vraisemblablement plus longtemps derrière les barreaux, celui-ci n'ayant jamais expliqué son geste.
  2. Nouvelle agression violente d’une jeune fille devant une école à Anvers

    Nouvelle agression violente d’une jeune fille devant une école à Anvers

    Une jeune fille de 13 ans d’un lycée anversois, I., a été victime d’une violente agression commise par d’autres élèves. Sur la vidéo diffusée sur les réseaux sociaux qui ne dure que 14 secondes, on voit l’adolescente se faire rouer de coups alors qu’elle se défend comme elle peut. Les parents de la victime ont porté plainte contre sept jeunes filles. Après enquête, la direction du lycée à Anvers a suspendu plusieurs élèves, dont la victime.