Plein écran
© DR

Une star belge de la MMA violemment agressée par son ex-compagnon: “Une cicatrice pour la vie”

Cindy Dandois, l’une des meilleures combattantes belges de MMA, a été agressée vendredi après-midi devant son domicile à Deurne, en province d’Anvers. La jeune femme, qui est également institutrice, a été rouée de coups par son ancien compagnon, lui aussi un combattant de MMA. Il n’aurait pas supporté qu’elle désire tourner la page après leur rupture.

“Il n’a pas accepté que je veuille passer à autre chose et qu’on reste simplement amis. C’est de la jalousie, donc. Il m’a menacée tout un temps, mais je n’ai jamais pris ses menaces au sérieux. Jusqu’à ce qu’il débarque devant ma porte”, témoigne-t-elle dans Het Laatste Nieuws.

L’individu l’attendait vendredi après-midi et l’aurait attaquée par surprise. Selon des témoins, il aurait utilisé une clé. Cindy s’est défendue comme elle pouvait, mais elle a subi d’importantes blessures au visage, complètement tuméfié. “Je ne m’y attendais pas du tout. Avant même de réaliser, j’ai reçu des coups au visage. Mon nez est fracturé et est désormais de travers”, confie la jeune femme.

Une énorme entaille et sept points de suture

Elle montre également une énorme entaille, recousue avec sept points de suture. “Ce sera une cicatrice pour la vie. J’espère qu’ils pourront redresser mon nez. J’aurais dû prendre ses menaces au sérieux dès le début, mais j’ai toujours espéré qu’il se calmerait. A tort”, regrette amèrement Cindy Dandois, 35 ans.

Cindy est l’une des meilleures combattantes de MMA (arts martiaux mixtes) du pays. Il s’agit d’une discipline de combat associant pugilat et lutte au corps-à-corps dans lequel les deux combattants peuvent utiliser de nombreuses techniques. “Cela dit, je ne me battrais jamais en dehors du ring. Je ne suis pas une combattante de rue. Je me suis défendue, bien sûr, pour éviter pire.”

En principe, Cindy devait participer à une compétition à La Haie ce week-end. Elle a malheureusement dû déclarer forfait. “J’espère être rétablie à temps pour le prochain combat. C’est déjà dans trois semaines.”

“Je ne vais pas me laisser abattre”

Cindy a porté plainte contre son agresseur, un Anversois, M.B. “Je serais déjà contente s’il pouvait intervenir pour les frais. Nous sommes tous des êtres humains, nous faisons tous des fautes. J’espère qu’il s’en rend compte et qu’il se ressaisira. Il ne faut pas nécessairement l’envoyer en prison. Qu’il me laisse tranquille, c’est tout. En tout cas, je ne vais pas me laisser abattre. Je ne suis pas du genre à me morfondre dans un coin en pleurant. Heureusement, je suis toujours là. Cela aurait pu se terminer autrement” conclut la jeune femme avec philosophie.

Plein écran
indy a porté plainte contre son agresseur, un Anversois, M.B. © DR
Plein écran
© DR